Archives départementales : Conserver les documents audiovisuels

 
 

Le directeur des Archives départementales vous propose un article intitulé : Conserver les documents audiovisuels.

Image K7

Quand on pense aux archives, on imagine d'abord du papier. Pour autant, les archivistes, tout comme le Code du Patrimoine, considèrent que le support importe peu. Tout support sur lequel est présent de l'information, peut être considéré comme un document d'archives : une tablette d'argile, un papyrus, un parchemin, mais aussi une vidéo cassette, une cassette audio, un CD-ROM, un DVD, un disque dur.

Ces documents peuvent être d'un réel intérêt historique ou patrimonial : il peut s'agir d'événéments de la vie politique locale ou nationale, sportifs ou culturels.

Pour les documents sur papier et parchemin, la conservation et l'exploitation scientifique, culturelle, ou patrimoniale est relativement simple. L'information est présente sur le support et ne demande pas d'autres outils pour la lire (sinon de bons yeux et la connaissance de l'écriture). En revanche, les nouveaux supports de l'information que sont les cassettes audio, vidéo, CD Rom, DVD-Rom, etc., exigent des outils dédiés pour les lire (lecteur de cassettes, magnétoscope, ordinateur, …).

Par ailleurs, ces supports résistent très mal à l'épreuve du temps. Pour les cassettes audio et vidéos, les bandes peuvent se casser, prendre la poussière, ou même moisir. Dans les cas les plus graves, et malgré la qualité des réparations que l'on peut mener, l'information est définitivement perdue. Combien ont ainsi perdu irrémédiablement leurs films de vacances ou d'événements familiaux, ou à caractère professionnel !

A cela s'ajoute aussi l'obsolence des matériels et des formats. En effet, les cassettes audio et vidéos ne sont pas si anciennes, -une cinquantaine d'années environ- et pourtant le matériel qui sert à les lire tend à complètement disparaître. On n'en trouve plus dans les grandes surfaces depuis longtemps, et seules quelques rares boutiques ont encore du matériel d'occasion, mais coûteux. On peut évoquer aussi la mulitplicité des formats audio ou vidéo (VHS, Betacam, Betamax, …), qui exigent des matériels de lecture différents

Alors, comment échapper à cette perte inexorable d'informations, quand on est confronté à la fois au vieillissement du support et à la disparition du matériel de lecture ?

Il s'agit en fait de procéder à ce qu'on appelle une migration de support, c'est à dire transférer l'information d'un support à un autre, qui garantira sa lecture. Par exemple, il s'agit de numériser les cassettes audio et vidéos, en les transférant sur des disques durs, ou des CDs et DVDs. C'est garantir bien davantage la pérennité des informations que de conserver les supports d'origine !

Mais il ne faut pas croire non plus que les disques durs ou les CD sont des supports infaillibles : un disque dur, produit fabriqué en série, peut aussi s'abîmer, recevoir des chocs, … Un CD ou un DVD aura lui aussi une durée de vie limitée, environ 10 ans ! Voilà aussi pourquoi il faut vérifier régulièrement si les supports utilisés sont encore lisibles.

Les Archives départementales de la Lozère ont ainsi initié depuis quelques années la numérisation de leur patrimoine audiovisuel (conférences, documents radiophoniques, reportages), dans la perspective de les mettre en ligne et d'en faciliter l'écoute et le visionnage par tous.

Si vous pensez que vous détenez des documents audiovisuels susceptibles d'intéresser les Archives, n'hésitez pas à nous contacter !

Archives départementales de la Lozère

12 avenue du Père Coudrin

48000 Mende

Tél : 04.66.65.22.88 courriel : archives@lozere. fr