L’apprentissage, que d’avantages !

 
 
L’apprentissage, que d’avantages !

La fonction publique offre une grande diversité de métiers qui peuvent être préparés en alternance grâce à l’apprentissage.

Qu’est-ce que l’apprentissage ?

Un contrat d’apprentissage permet de suivre en alternance une formation dispensée par l’université  et d’acquérir une expérience pratique au sein d’une administration pendant un an. Encore peu connu dans la fonction publique, l’apprentissage est en phase de développement.

En ce qui me concerne, je suis actuellement en Master 2 Management Public Territorial à l’Université de Management à Montpellier tout en étant apprentie au sein de la préfecture de la Lozère. Ce diplôme me destine à devenir cadre de la fonction publique d’état ou de la fonction publique territoriale, sous réserve de ma réussite aux concours évidemment.

Pourquoi choisir l’alternance ?

Le principal objectif était de se forger une solide expérience professionnelle pour préparer mon entrée dans la fonction publique. En effet, après 5 années d’études à l’université j’ai ressenti le besoin de travailler et de mettre en application toutes les connaissances acquises au cours de mes études.

Quelles sont vos missions au sein de la préfecture ?

Mes deux missions principales étaient, d’une part, la mise en place du Plan Préfecture Nouvelle Génération (PPNG) à travers ma participation aux réunions des groupes de travail, à l’analyse des problématiques RH et à l’élaboration de l’organigramme final, et d’autre part, à l’organisation des élections présidentielles et législatives où j’ai participé aux déclarations de candidatures, aux conseils aux collectivités locales, aux soirées électorales, à la mise sous pli de la propagande etc.

Quelles ont été les difficultés rencontrées ?

La principale difficulté est de faire connaître l’apprentissage aux employeurs publics mais surtout de les convaincre de nous recruter. Les collectivités locales, les entreprises publiques, les services déconcentrés de l’État ne sont pas toujours au courant de cette possibilité pour les étudiants de l’enseignement supérieur.

Ils pensent parfois que nous sommes trop diplômés ou ne voient pas ce que nous pouvons leur apporter. D’autres ont peur que nous soyons une charge de travail supplémentaire.

Recruter un apprenti doit être considéré comme l’opportunité d’un transfert de compétence et d’un véritable échange. Même si nous avons besoin d’être encadré dans un premier temps, nous devenons autonomes rapidement.

Pourquoi la Préfecture de la Lozère?

J’ai postulé à la préfecture car c’est l’administration incontournable dans un département, elle représente l’État au niveau local. La diversité de ses missions m’intéressait particulièrement.

Et aussi, il faut bien l’avouer, car je suis lozérienne et que j’aime énormément mon département! Après 5 années à la «ville», un retour aux sources s’imposait.

Quel est le bilan de cette expérience ?

Excellent! Je conseille à tous les étudiants de faire un apprentissage au cours de leurs études.

Je ne remercierai jamais assez la préfecture la Lozère de m’avoir fait confiance car pour eux aussi c’était une première expérience. J’ai beaucoup appris au contact de chacun et j’ai surtout affiné mon projet professionnel. Il n’y a eu que du positif dans cette expérience !

D’ailleurs, j’espère la renouveler dès septembre dans une autre administration puisque je continue les études via une préparation aux concours de la fonction publique.