Le comité local d’aide aux victimes (CLAV) a été installé ce mardi 26 février en Lozère

 
 
Le comité local d’aide aux victimes (CLAV) a été installé ce mardi 26 février en Lozère

C’est pour améliorer l’accompagnement et le soutien aux victimes que Christine WILS-MOREL, préfète de la Lozère et Xavier SICOT, procureur de la République près le tribunal de Grande Instance de Mende, ont installé ce mardi 26 février le comité local d’aide aux victimes (CLAV)en présence de nombreux partenaires.

Qu’elles soient victimes de sinistres sériels et autres infractions pénales, de catastrophes naturelles, d’accidents collectifs ou d’actes de terrorisme, leur préjudice doit être pris en compte.

C’est pourquoi, au plus haut niveau a été désigné un délégué interministériel à l’aide aux victimes (DIAV) et au niveau local ont été mis en place les CLAV.

Deux idées-phare guident les travaux du CLAV :

  1. structurer l’aide aux victimes sur le département
  2. anticiper la survenance d’un événement collectif sur ce même territoire.

Ainsi les CLAV veillent à la coordination, à la mise en œuvre et à l’amélioration des dispositifs locaux d’aide aux victimes

Chaque CLAV fait état de sa stratégie territoriale à travers un schéma départemental présentant les moyens mobilisés et les axes de travail.

Il anime un réseau d’acteurs structurés autour de l’accompagnement des victimes, tient à jour un annuaire des dispositifs d’accès aux droits pour les personnes et s’assure de l’adaptation des actions engagées aux spécificités du territoire.

Pour faciliter les échanges et les contributions des membres du groupe de travail pluridisciplinaire une plateforme collaborative a été mise en place.

Enfin, un dépliant intégrant l’ensemble des services d’aide aux victimes sera produit pour garantir la communication la plus large possible à l’issue des travaux qui s’achèveront en juin avec la présentation du schéma départemental.