Intempéries exceptionnelles de juin 2020 : état de catastrophe naturelle reconnu

 
 
État de catastrophe naturelle reconnu après les intémpéries de juin 2020

Un épisode météorologique exceptionnel pour la saison a touché de nombreuses communes de Lozère entre mercredi 10 et samedi 13 juin 2020. Les services de l’État se sont immédiatement mobilisés au centre opérationnel départemental pour coordonner la gestion de crise.

Dès le lundi 15 juin, la préfecture a diffusé aux mairies par voie électronique un mémento relatif à la procédure de reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle, ainsi que la liste des pièces nécessaires à l’instruction de cette demande.

La réaction rapide de l’État et des communes de Lozère a permis d’inscrire les dossiers concernés à la commission réunie mardi 30 juin au ministère de l’Intérieur. La reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle devient définitive avec la publication ce jour d’un arrêté ministériel .

Sur les 52 communes qui ont demandé la reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle, à différents titres, 47 ont obtenu un avis favorable de la cellule interministérielle :

  • Albaret-le-Comtal ;
  • Allenc ;
  • Altier ;
  • Badaroux ;
  • Bassurels ;
  • Bédouès-Cocurès ;
  • Bourgs sur Colagne ;
  • Cans et Cévennes ;
  • Cassagnas ;
  • Chadenet ;
  • Esclanèdes ;
  • Florac Trois Rivières ;
  • Fournels ;
  • Gabriac ;
  • Gorges du Tarn Causses ;
  • Grèzes ;
  • Ispagnac ;
  • La Bastide-Puylaurent ;
  • Langogne ;
  • Laubert ;
  • Le Pompidou ;
  • Le Rozier ;
  • Les Bondons ;
  • Luc ;
  • Massegros Causses Gorges ;
  • Moissac-Vallée-Française ;
  • Molezon ;
  • Montbel ;
  • Mont Lozère et Goulet ;
  • Noalhac ;
  • Pied-de-Borne ;
  • Pont de Montvert – Sud Mont Lozère ;
  • Pourcharesses ;
  • Prévenchères ;
  • Rimeize ;
  • Rousses ;
  • Saint-André-de-Lancize ;
  • Sainte-Croix-Vallée-Française ;
  • Sainte-Hélène ;
  • Saint-Étienne-Vallée-Française ;
  • Saint-Flour-de-Mercoire ;
  • Saint-Germain-de-Calberte ;
  • Saint-Hilaire-de-Lavit ;
  • Saint-Martin-de-Lansuscle ;
  • Saint-Privat-de-Vallongue ;
  • Termes ;
  • Vebron.

Trois des communes restantes font l’objet d’expertises complémentaires, leurs dossiers ont donc été reportés à l’ordre du jour de la prochaine réunion interministérielle, qui se tiendra mardi 8 septembre :

  • Grandvals ;
  • La Malène ;
  • Les Salelles.

Enfin, les dossiers de demande des communes de Cultures et Saint-Étienne-du-Valdonnez avaient été transmis complets à la préfecture au-delà de la date-butoir pour la réunion interministérielle du 30 juin, ils seront donc traités lors de la réunion du 8 septembre également.

Le service interministériel de défense et de protection civiles (joignable par simple courriel à l’adresse <pref-defense-protection-civile@lozere.gouv.fr>) se tient continuellement à la disposition des mairies pour les informer et les accompagner dans la démarche d’indemnisation par la solidarité nationale.

 
 

A lire également :