Communauté de communes (CC) Cœur de Lozère : lancement de 2 OPAH

 
 
Communauté de communes (CC) Cœur de Lozère : lancement de 2 OPAH

La CC Cœur de Lozère, en collaboration avec l’État, l'Anah, et le conseil départemental, lance 2 Opérations Programmées d'Amélioration de l'Habitat (OPAH) sur son territoire à compter du 20 octobre 2016, date de la signature des conventions de programmes.

Une OPAH, c'est quoi ?

L’OPAH est l’expression d’un projet d’ensemble d’évolution de quartiers existants, confrontés à des difficultés de fonctionnement : réhabilitation du cadre immobilier bâti, amélioration de l’offre de logements, notamment locatifs, maintien et développement des services de voisinage, dans le respect des équilibres sociaux et des droits des occupants.

Elle a pour objectif l’amélioration significative des conditions de vie de quartiers (ou de zones identifiées) et la revalorisation de ceux-ci, grâce à une dynamique de réhabilitation, conditionnée par les actions conduites en parallèle par les collectivités territoriales en matière d’aménagement urbain, d’équipements publics, d’offre de services sur un territoire déterminé.

L’OPAH répond à un projet local, porté par la collectivité territoriale concernée, que l’Etat soutient de façon très importante au titre des enjeux de solidarité nationale et de lutte contre l’exclusion par le logement. C’est cette double ambition qui fonde le partenariat autour du projet d’OPAH.

Cela s'est passé comment pour la CC Cœur de Lozère ?

Une étude, commanditée par la communauté de communes sur les années 2014 et 2015, a révélé d’importants besoins en matière de réhabilitation du parc de logements sur son territoire. Elle a permis de préciser le contenu des 2 OPAH, leurs objectifs spécifiques, quantitatifs et qualitatifs, les moyens à mettre en œuvre et les engagements de chacun des partenaires.

Ce diagnostic justifie la nécessité le lancement d’une action incitative d’amélioration du parc de logements et d’accompagnement des ménages, par la mise en place de 2 programmes opérationnels :

  •  1 OPAH de Renouvellement Urbain (RU) sur le centre-ville et l'avenue Foch de Mende pour une durée de 5 ans ;
  •  1 OPAH de droit commun sur le reste du territoire de la CC pour une durée de 3 ans.

Quelle est la différence entre une OPAH RU et une OPAH de droit commun ? 

En tant qu’opération d’ensemble, toute OPAH doit comprendre un volet urbain, un volet immobilier, un volet social, et peut prévoir des actions sur des volets « éradication de l’habitat indigne », « économique », ou « patrimonial », en cohérence avec le diagnostic effectué et les objectifs affichés.

Une OPAH RU est conçue pour répondre à deux grands types de situations urbaines marquées par la dévalorisation, qui peuvent parfois se cumuler sur un même territoire et qui requièrent une action foncière ou immobilière forte : l'insalubrité de l’habitat marqué par une forte concentration, ainsi que la vacance et l'extrême vétusté des immeubles. Le financement de l'OPAH-RU par l’État est plus important, le traitement de l’insalubrité nécessitant un travail particulier auprès des habitants.

Quels sont les champs d’intervention et les bénéficiaires de l’OPAH de droit commun ?

L’OPAH portera son action sur les thématiques de l'énergie (lutte contre la précarité énergétique – amélioration des performances énergétiques), de la réhabilitation des logements (travaux lourds, sécurité, salubrité...) et de l'autonomie et du maintien à domicile. Les bénéficiaires seront les propriétaires occupants et les propriétaires bailleurs.

Et pour l’OPAH-RU ?

On retrouve les thématiques de l’OPAH de droit commun, auxquelles s’ajoutent plusieurs autres actions d’accompagnement: la valorisation du patrimoine, le recours à des Opérations de Restauration Immobilière (ORI), pour renforcer l’attractivité du centre-ville, des actions afin de favoriser la transformation d’usage des bâtis vacants en centre (la CC prévoit une première intervention rapide sur l'îlot du Musée Ignon Fabre, situé rue de l'épine), des actions de requalification des espaces publics existants, des actions afin de favoriser le retour des primo accédants sur le centre de Mende.

Quels sont les objectifs en volume de logements et en financements ?

L’objectif de ces 2 OPAH est de contribuer à la rénovation de 228 logements, au travers d’aides financières de l’État et de l’Anah à hauteur de 2 676 331 €. Ces aides financent les coûts d’ingénierie des OPAH ainsi que les travaux lancés par les propriétaires. La participation de la communauté de communes s’élève à 1 254 544 € et celle du conseil départemental à 40 000 €.

De quels accompagnements bénéficieront les propriétaires demandeurs ?

La Communauté de Communes « Cœur de Lozère » a retenu l’opérateur OC’TEHA pour assurer la mission de suivi-animation des 2 OPAH. Dans le cadre de cette mission, l’opérateur assurera un accompagnement individualisé et gratuit des propriétaires, comprenant l’ensemble des diagnostics techniques nécessaires à l’élaboration du programme de travaux, en fonction de la situation juridique, sociale et financière des ménages.