Journée internationale d'élimination des violences faites aux femmes

 
 
Journée internationale d'élimination des violences faites aux femmes

Chaque année, plus de 200 000 femmes de 18 à 59 ans sont victimes de violences physiques ou sexuelles de la part de leur ancien ou actuel
partenaire ; 83 000 femmes sont victimes de viol ou de tentative de viol
et seules 13% d’entre elles déposent plainte.
Le gouvernement a fait de la prévention et de la lutte contre les
violences faites aux femmes une priorité.

Chaque année, plus de 200 000 femmes de 18 à 59 ans sont victimes de violences physiques ou sexuelles de la part de leur ancien ou actuel partenaire ; 83 000 femmes sont victimes de viol ou de tentative de viol et seules 13% d’entre elles déposent plainte.
Ces chiffres soulignent l’ampleur de ces violences inacceptables qui ont de très lourdes conséquences sanitaires, psychologiques, économiques et sociales. Protéger les femmes victimes de violences, c’est leur permettre de trouver de l’aide, de reprendre leur vie en main, de passer de la détresse et de l’emprise à l’autonomie et à la liberté. Ces violences sont l’expression la plus grave des inégalités entre les femmes et les hommes.  Voilà pourquoi lutter contre les violences faites aux femmes, c’est se battre pour l’émancipation de toutes les femmes.
Le gouvernement a fait de la prévention et de la lutte contre les violences faites aux femmes une priorité.
Vous trouverez des supports d'information ci-dessous, dans le cadre de la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes (le 25
novembre 2014).

- dépliant violence 1  

- dépliant violence 2

- dépliant violence 3  

- dépliant violence 4

- dossier de presse