Remise du prix départemental de l'installation des femmes en agriculture 2015

 
 
Remise du prix départemental de l'installation des femmes en agriculture 2015

Hervé MALHERBE, préfet de la Lozère, a remis le prix du concours départemental des Femmes en agriculture le mercredi 13 janvier 2016 à Mme Jany NOGARET, la lauréate en présence de M. René-Paul LOMI, directeur départemental des Territoires,et M. Denis MEFFRAY, directeur départemental de la cohésion sociale et de la protection des populations.

Dans le monde agricole, la femme a toujours travaillé et occupé « une place importante mais pas toujours valorisée, ni valorisante ». Or, en agriculture, le renouvellement des générations se fait mal. L’installation des femmes est donc non seulement nécessaire pour assurer la mixité de la profession mais aussi pour assurer son renouvellement.

La remise de ce prix a pour objectif de mettre en lumière les femmes responsables d'exploitations agricoles, engagées dans des démarches exemplaires (innovation, respect de l'environnement…).

1 ) Impact attendu

Les résultats attendus sont multiples et visent à accroître le pourcentage des femmes chefs d’entreprises agricoles, à renforcer les moyens destinés au développement durable en soutenant la présence de femmes chefs d’entreprises dans des domaines innovants.

Cette action doit contribuer à lutter contre la désertification du milieu rural en appuyant financièrement l’installation des femmes par la remise de prix et inciter à équilibrer l’occupation du territoire en répondant à un besoin croissant en terme de renouvellement d’exploitations agricoles.

Elle doit viser également à valoriser les innovations respectueuses de l’environnement et à encourager la prise de responsabilité des femmes en milieu rural.

2) Rappel des critères issus du règlement :

La vocation du prix est centrée sur la valeur du projet et le parcours de la personne. Il n’y a qu’un seul prix cette année.

Les dossiers ont été examinés selon les critères suivants:

  1. le parcours de la candidate et sa motivation
  2. l’impact sur l’environnement de l’installation ou du projet: les aspects techniques et écologiques comme par exemple la gestion de l'eau, le traitements des déchets, les MAET…
  3. l'ancrage dans le territoire et dans l'environnement sociétal: la contribution au maintien du tissu rural: investissement au sein d'associations, …
  4. l'investissement au niveau socio-économique: participation à une organisation collective (Cuma, groupement d'employeur…), rattachement à un réseau pour l'approvisionnement ou l'écoulement de la production…
  5. l'innovation: en matière technique pourra porter à différents moments du processus et sur différentes composantes du travail agricole depuis la production jusqu'à la diffusion.

De manière générale, les dossiers doivent tous mettre en avant la viabilité économique de l’installation ou du projet.

Le jury est composé comme suit :

  • Monsieur le Directeur de la DDCSPP
  • Monsieur le Directeur départemental de la DDT
  • Madame la Présidente de la chambre d’agriculture
  • Madame la Présidente du CEDIFF
  • Monsieur le Directeur de la MSA
  • Monsieur le Délégué de l'antenne territoriale de la DIRECCTE
  • Monsieur le Directeur du centre d'économie rurale
  • ou leurs représentants

Le montant du prix est de 1 000, 00 euros

3) Présentation de la lauréate 2015 :

La lauréate 2015 est Jany NOGARET, domiciliée et installée à Fraissinet de Poujols, commune de Montbrun.

Après un baccalauréat scientifique option agro-environnement, elle a poursuivi ses études avec un DEUG de biologie et un master de géographie, puis, pour pouvoir s’installer en agriculture un brevet professionnel de responsable d’exploitation agricole (BPREA) au centre de formation (CFA-CFPPA) de Florac.

Avant son installation, Jany NOGARET

  • a travaillé pour le réseau biocoop,
  • a été salarié d’une exploitation agricole sur le causse Méjean dans le cadre d’un contrat apprentissage,
  • a fait du « woofing », faire en sorte de partager la vie d’une famille ou d’une communauté sur leur ferme,
  • a été vacataire PAC à la chambre d’agriculture
  • et a travaillé à la ferme caussenarde d’autrefois pour assurer l’accueil des touristes au musée.

C’est la rencontre avec ses prédécesseurs qui a été un élément déclencheur même si elle a rencontré aussi des difficultés pour s’installer.

Elle est chef d’exploitation au sein d’un GAEC en production ovin lait Elle commercialise son lait à la fromagerie du Fédou et la vente des agneaux se fait à la coopérative UNICOR.

Elle fait partie de l’association chien de troupeau et participe d’un projet Terra Rural autour de la réhabilitation du moulin de la Parade.

En matière d’agro écologie enfin, après avoir travaillé la question des eaux blanches de la salle de traite, l’exploitation est en conversion bio; elle est engagée dans une mesure agro-environnementale et climatique (MAEC) et fait partie du projet Mil’ouv, visant à contribuer à améliorer l'état de conservation des habitats agro-pastoraux en régions méditerranéennes et à développer la gestion éco-pastorale.