Animation du réseau Natura 2000 : la DDT réunit les opérateurs

 
 
Animation du réseau Natura 2000 : la DDT réunit les opérateurs

La rencontre annuelle des opérateurs Natura 2000 de la Lozère s’est tenue le 17 octobre dernier à Saint Pierre des Tripiers, sur le site du Causse Méjean.

Ce site est le dernier à avoir rejoint au printemps 2016 les sites en animation gérés par l'unité biodiversité de la DDT. Les chargés de mission Natura 2000, chevilles ouvrières des collectivités pour la mise en œuvre de l'animation et de la contractualisation sur les sites, avaient répondu à l'invitation de la DDT ainsi que le Parc des Cévennes (qui gère directement 3 sites) et certains prestataires (COPAGE, Fédération de pêche, Conservatoire d’espaces naturels).

Le financement des actions

Malgré une mise en œuvre laborieuse du Plan de Développement Rural Régional, l’animation en 2016 a fait l’objet d’un satisfecit général. En effet :

  •  l'appui de la DREAL, la réactivité des opérateurs et de la DDT ont permis d'instruire les dossiers dans les délais imposés par le système d’Appel à Projets du Conseil régional ;
  •  les sites ont été financés à 100 % au niveau de leur demande initiale, soit 284 109 € au total.
  •  quinze contrats Natura 2000 en milieu forestier ou ni-agricole-ni-forestier ont été financés pour 186 973 €. Ils concernent la restauration de lavognes (enjeux oiseaux), la réouverture de pelouses d’intérêt communautaire, la restauration de la châtaigneraie cévenole et la conservation d'arbres sénescents (enjeux habitats et habitats d'espèces).

Trois nouveaux dossiers portant sur des études et de la communication sont en préparation pour répondre a un nouvel appel à projet du conseil régional.

Ce sont ainsi plus de 525 000 € qui seront venus conforter l’activité autour de Natura 2000 en Lozère en 2016, dont près de 325 000 € de crédits européens (FEADER).

La réforme des collectivités

La maîtrise d'ouvrage des sites Natura 2000 est confiée aux collectivités territoriales. Ce sont ainsi 12 collectivités qui gèrent 16 sites du département (outre le PNC). La réforme des collectivités va donc impacter le fonctionnement des sites en 2017.

Après analyse de la carte des futures communautés de communes, il apparaît que l’embauche des chargés de mission, les demandes de financements et la tenue des comités de pilotage pourront être traités au cas par cas sans trop de difficultés. Seul l’animation du site du Causse des Blanquets pourrait être perturbée.

Un panorama de l’animation

Un point sur l’animation des sites a fait ressortir les principaux éléments suivants :

Pour le suivi des habitats, des inventaires vont être conduits le plateau de l’Aubrac (pelouses à Nard) et sur la vallée du Gardon de Mialet (châtaigneraie).

Concernant les espèces animales d’intérêt communautaire, des inquiétudes sont partagées par plusieurs animateurs et la fédération de pêche sur l’état de conservation des populations d’écrevisses à pattes blanches.

Dans le Valdonnez, un gîte abritant des chauves souris a été détruit malgré l’intervention de la DDT, de l’ONCFS et du chargé de mission ; la population de rhinolophes n’a été retrouvée.

En Margeride et dans le Haut Val d’Allier, la protection des nichées de Busard cendré lors des récoltes fait l’objet d’une communication active et d’une collaboration avec les agriculteurs.

Sur les causses, une convention sur le petit patrimoine est en cours avec l’entente Causses-Cévennes pour conserver des habitats d’espèces (Chevêche d’Athéna, pies grièches).

Dans les gorges du Tarn, les équipes de la fédération des chasseurs et du PNC informent les visiteurs afin de protéger de la fréquentation anarchique une orchidée emblématique, le Sabot de Vénus.

L’animation générale prend des formes très diverses : interventions auprès des écoles et collèges ; information et sensibilisation pour la protection des habitats et des espèces d'Intérêt communautaire à destination de la population locale, des touristes (Phot'Aubrac), des sportifs (escalade, spéléologie) par la réalisation de films (Vallon de l'Urugne), plaquettes et lettres Natura 2000 ; organisation de randonnées sur les thématiques Natura 2000 ; valorisation et entretien des habitats d'espèces (haies, ripisylves, …), etc.

En conclusion, la fédération des chasseurs a proposé une visite guidée du site des Arcs de Saint Pierre. Ce secteur très fréquenté fait l'objet d'un projet de refonte totale du circuit de découverte afin de préserver les pelouses à Armérie de Girard, habitat d’intérêt communautaire prioritaire du site du Causse Méjean.

 

natura 2000