Archives communiqués de presse

Causses et Cévennes au patrimoine mondial de l'Unesco

 
 
Les bondons

Les paysages façonnés par les bergers des Causses et Cévennes reconnus comme patrimoine mondial de l’Unesco

Mardi 28 juin 2011, le Comité du patrimoine mondial, réuni à Paris pour sa 35ème session, a inscrit les Causses et les Cévennes, paysage culturel de l’agro-pastoralisme méditerranéen, sur la liste du patrimoine mondial. Ce lieu, œuvre conjuguée de l’homme et la nature, rejoint au panthéon patrimonial les sites naturels exceptionnels.

« Lors de mon déplacement à Mende pour soutenir le dossier, en mai dernier, j’ai été saisie par la beauté de ces paysages vivants où l’homme imprime sa trace en parfaite harmonie avec la nature depuis trois millénaires. Cette distinction au titre de paysage culturel consacre la relation fusionnelle que l’homme et la nature ont su entretenir dans les Causses et Cévennes. Cette consécration est le résultat d’un engagement sans faille de l’ensemble des acteurs locaux, qui se sont mobilisés pour porter ce projet.» s’est enthousiasmé Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET.

Le paysage culturel des Causses et Cévennes englobe les principaux causses (Causse Méjan, Causse Noir, Causse du Sauveterre, Causse du Larzac) immensités parcourues par les troupeaux et montrant par endroits des dolines cultivées. Les gorges (gorges du Tarn et de la Jonte, gorges de la Dourbie, gorges de la Vis) entaillent les causses et accentuent la puissance esthétique du paysage. Les Cévennes offrent un ensemble de crêtes et de vallées qui épaulent le Mont Lozère et le Mont Aigoual dont les estives dominent le paysage.

Cette géographie exceptionnelle abrite de nombreux éléments d’une histoire et d’une culture singulière, à la fois religieuse, savante et populaire. Ce paysage vivant témoigne que, depuis trois millénaires, le pastoralisme a su et sait encore s’adapter à cet environnement naturel, politique, économique et social.

Être reconnu au patrimoine mondial de l’Unesco constitue un grand honneur pour un territoire mais aussi une responsabilité.

Il s’agit de protéger et de gérer la valeur universelle exceptionnelle des Causses et Cévennes de manière exemplaire et de promouvoir une coopération avec les États qui souhaiteraient donner aux paysages façonnés par le pastoralisme leur juste place sur la liste du patrimoine mondial.

En inscrivant les Causses et les Cévennes sur la liste du patrimoine mondial, le comité donne enthousiasme et élan aux autorités locales qui s’impliquent collectivement dans la protection et la gestion de ce patrimoine exceptionnel.