Archives communiqués de presse

Dispositif "vautours et élevage"

 
 
vautours

Le préfet de la Lozère et les partenaires du dispositif "vautours et élevages" rappellent la procédure à suivre en cas de suspicion de dégâts par des vautours sur des animaux d'élevage.

Pourquoi une procédure spécifique ?

Si vous avez le moindre doute et que vous suspectez des vautours de s’en être pris à un animal vivant, vous devez respecter un protocole bien précis.

Ce protocole a été élaboré sous la responsabilité du préfet par les services de l'État, les représentants des éleveurs, des vétérinaires et des chasseurs, le Parc national des Cévennes et la Ligue de Protection des Oiseaux des Grands Causses.

Si vous respectez cette démarche, un constat et une expertise vétérinaire seront effectués le plus rapidement possible par un agent assermenté de l'État (Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage ou Parc national des Cévennes) et un vétérinaire expert.

Cette démarche permettra dans la plupart des cas de mieux comprendre ce qui s’est réellement passé.

 

Que faut-il faire ?

Rester calme (vous ne risquez strictement rien).

Faire partir les vautours en s’avançant à pied ou en voiture vers le lieu de rassemblement.  Noter tous les éléments qui vous semblent importants.

Ne pas déplacer ni toucher le cadavre. Si la bête est vivante, la protéger et la ramener si possible à l’exploitation.

Recouvrir la dépouille d’une bâche, d’une couverture ou de branchages pour empêcher les vautours de la consommer.

Prévenir l’Office National de la chasse et de la faune sauvage de Lozère au : 04 66 65 16 16

 

A quoi ça sert ?

Cette procédure permettra (si vous la respectez) de recueillir un maximum d’éléments pour le constat et l’expertise vétérinaires. Ces éléments augmenteront la qualité de ces démarches ainsi que leurs conclusions. Ils sont notamment essentiels pour déterminer les circonstances de l'action des vautours.

Ces données permettront de mieux comprendre et d'évaluer les interactions entre les  vautours et le bétail.