Archives communiqués de presse

Sécheresse-

 
 
Rivière

Le niveau de vigilance est déclenché par le préfet de la Lozère sur les bassins versants de la Truyère et de la Colagne ce vendredi 27 mai 2011.

En raison d’un déficit très important de pluie cet hiver et malgré quelques précipitations au printemps, la Lozère entre dans une période de sécheresse.

En particulier au nord et à l'est du département, les cours d'eau présentent des débits faibles et connaissent, depuis quelques jours, une baisse significative.

Globalement, les débits actuels des cours d'eau sont identiques à ceux du mois de juillet 2010. Par ailleurs, les prévisions météorologiques annoncées à court terme ne sont pas de nature, pour l'instant, à inverser la situation.

C’est pourquoi, le niveau de vigilance a été déclenché sur le bassin versant de la Truyère et de la Colagne.

 Sur le cours d'eau de la Colagne (entre le barrage de Charpal et la station de mesure des débits du Monastier-Pin-Moriès), est interdite :

   - l’alimentation en eau des canaux destinés à l’agrément, en particulier ceux desservant les anciens moulins (une attention particulière sera donnée à ces opérations afin de ne pas porter préjudice à la faune piscicole lors de la fermeture de ces canaux),

   -  l’alimentation en eau des canaux de microcentrales.

 Pour l'irrigation agricole (bassin de la Colagne), l'ouverture de la prise d'eau des rases doit être diminuée de moitié.

La direction départementale des territoires (DDT) de la Lozère, chargée de la police de l'eau, contrôle les débits une fois par semaine. Cette fréquence d’actualisation permet une visualisation en temps réel des variations des débits des rivières. En cas de passage de l’un des débits de référence sous un seuil de l’arrêté préfectoral, la préfet pourra ainsi décider de l’opportunité d’un déclenchement des mesures de restriction correspondantes pour le bassin versant concerné.

Sur l'ensemble du département, il est donc indispensable que chacun adopte une attitude responsable  à travers une utilisation économe de l’eau.