Bilan de la délinquance et de la sécurité routière 2020

 
 
Bilan de la délinquance et de la sécurité routière 2020

Avec deux confinements nationaux, l’année 2020 a été marquée par une crise sans précédents. Ce contexte exceptionnel a impacté les chiffres notamment de la délinquance, donnant lieu à un bilan de la sécurité contrasté, tant au niveau national qu’au niveau de notre département.

En effet, avec 2379 crimes et délits enregistrés en 2020 en Lozère, le volume global des faits de la délinquance est en légère baisse.

Dans ce contexte, Valérie Hatsch, préfète de la Lozère, a tenu ce mercredi 17 février une conférence de presse pour présenter les chiffres et les résultats de la politique de sécurité de l’année 2020 dans le département de la Lozère en présence de Vincent Blériot, procureur de la République de la Lozère, Sophie Boudot, directrice des services du cabinet de la préfecture de la Lozère et cheffe de projet pour la Sécurité routière, le colonel Philippe Trinckquel, commandant le groupement de gendarmerie départementale de la Lozère, Brigitte Marin, commissaire divisionnaire, directrice départementale de la sécurité publique de la Lozère.

La Préfète de la Lozère a rappelé que dans le contexte exceptionnel de la crise sanitaire liée à l’épidémie de Covid-19, la plupart des indicateurs de la délinquance enregistrés par les services de police et de gendarmerie reculent en 2020, tant au niveau national qu’au niveau départemental.

En effet, le volume global des faits de la délinquance est en légère baisse en 2020 : 2379 faits ont été enregistrés en 2020 (contre 2484 en 2019). Il s’agit principalement d’atteintes aux biens et notamment de vols liés aux véhicules.
Les atteintes à l’intégrité physique sont en hausse de 6,54 % avec 505 faits contre 474 en 2019 qui s’explique pour une grande partie par l’augmentation des violences intrafamiliales (+ 22,22 %).

La hausse de ces violences intrafamiliales est liée notamment à l’impact du confinement, qui a exacerbé les tensions au sein des foyers et au renforcement des dispositifs mis en place pour favoriser la libération de la parole des victimes. Le même constat inquiétant est fait pour les violences faites aux femmes dont la part connaît en 2020 une hausse de + 16, 94 % avec 124 faits contre 103 en 2019.

Le nombre de faits élucidés reste stable avec 1257 faits élucidés contre 1340 en 2019, soit un taux d’élucidation à 52.8 % (1 fait sur 2, élucidé). En 2019 il était de 53.95 %.
Le nombre de mis en cause est en augmentation de 2,93 % avec 1125 contre 1093 en 2019. Le nombre de garde à vue reste identique à 2019 : 295.

2020 aura eu un impact direct sur l'activité au quotidien des forces de sécurité.
La situation générale en France a exigé localement la mise en place de mesures sanitaires tels que les confinements, le couvre-feu, les attestations dérogatoires de déplacement, le port du masque ou le respect du protocole dans les établissements recevant du public.

Autant de mesures dont l’application a été contrôlée quotidiennement par les forces de sécurité avec un objectif : protéger la santé de tous.

Dans ce contexte, durant l’année 2020 en Lozère, 49 979 contrôles ont été effectués.

Dans l'ensemble, il a été remarqué que les Lozériennes et les Lozériens sont respectueux des mesures et des règles de sécurité en vigueur pour freiner la propagation de la Covid-19.

Accidentalité routière

S’agissant de l’accidentalité routière, l’année 2020 enregistre une baisse sensible du nombre d’accidents (-15,66 %) et de blessés et plus particulièrement de blessés hospitalisés plus de 24h (-35%). Ces résultats s’expliquent, en majeure partie, par le caractère atypique de l’année 2020, marquée par la gestion de la crise sanitaire, notamment par un confinement strict du 17 mars au 11 mai 2020 qui a eu pour conséquence une baisse très importante du trafic sur tous les axes de département. En 2020, une hausse de nombre de tués est à déplorer : 4 tués, alors qu’en 2019 et 2018, 3 tués étaient respectivement recensés.

En matière de délinquance routière, la vitesse est la première cause des accidents en 2020 ( 26 %) soit plus du double qu’en 2019 (12 %) et plus que la moyenne 2017-2019 (22%), loin devant les autres causes identifiées (inattention, refus de priorité alcool/stupéfiants et endormissement).

Valérie Hatsch, préfète de la Lozère, a tenu à saluer les forces de police et de gendarmerie, particulièrement mobilisées pour veiller à la sécurité des Lozériennes et des Lozériens, dans le contexte particulier de la crise sanitaire qui nécessite une vigilance de tous.

Retrouvez ici :

> notre dossier de presse Bilan de la sécurité en 2020 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,65 Mb

> le Bilan Sécurité routière de l’année 2020 du département de la Lozère - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,98 Mb