14 espaces France Services en Lozère

 
 
14 espaces France Services en Lozère

Avec la labellisation de Saint-Alban-sur-Limagnole, la Lozère compte désormais 14 espaces France Services implantés sur l’ensemble du département

Valérie Hatsch s’est rendue à l’ancien bureau de Poste à l’occasion de la labellisation France Services associée à l’agence postale communale, portée par la communauté de communes Terres d’Apcher-Margeride-Aubrac et la commune de Saint Alban, en collaboration avec La Poste et les services de l’État.

La Préfète de la Lozère a visité l’espace France Services avec Christophe Gache, président de la communauté de communes des Terres d’Apcher–Margeride-Aubrac, Samuel Soulier, maire de Saint-Alban-sur-Limagnole.

Valérie Hatsch a salué la qualité des relations avec la commune de Saint Alban-sur-Limagnole, ainsi que l’efficacité avec laquelle chacune des parties prenantes s’est investie dans ce projet collectif liant la commune, le groupe La Poste, la communauté de communes et les agents expérimentés de la France Services de Saint-Chély-d’Apcher, en lien avec les neuf partenaires de France Services en Lozère : Pôle Emploi, la Poste, la MSA, la CNAF, CNAM, CNAV, représentées en Lozère par la CCSS, ainsi que les services de l’État partenaires, intérieur, justice et DGFIP.

Auditée le 30 septembre, labellisée le 9 octobre, la structure a rapidement ouvert ses portes le 2 novembre 2021 après un mois de travaux d’aménagements intérieurs financés par le groupe La Poste.

Ce lieu de vie moderne, agréable et convivial, unique sur le canton de Saint-Alban, offre désormais un bouquet de services pour accompagner au plus près les usagers, dans leurs démarches quotidiennes, administratives et numériques.

Deux conseillers France Services, recrutés dès cet été, accueillent, apportent au quotidien aide et conseil au tout public : démarches administratives simplifiées, service de meilleur qualité assuré, accès en libre-service à du matériel numérique, accompagnement dans les déclarations, la constitution de dossiers ou l’utilisation des outils informatique, notamment auprès des personnes éloignées d’internet.

L’État poursuit activement sa participation financière au dispositif

L’État s’investit financièrement dans les structures France Services. En 2020, le financement pour leur fonctionnement a atteint 360 000 € et près de 400 000 € en 2021, chaque structure bénéficiant d’une aide financière forfaitaire annuelle de 30 000 € pour le fonctionnement de la part de l’État et des opérateurs. Sur le plan de l’investissement, les collectivités peuvent bénéficier de la dotation d’équipement des territoires ou de la dotation de soutien à l’investissement local pour couvrir jusqu’à 80 % de leurs dépenses d’investissement pour la création d’une France Services ou pour le renouvellement ou l’extension de leur équipement.

Depuis le début de l’année 2021, l’État renforce encore sa participation au dispositif en assurant intégralement l’animation du réseau. « Notre ambition est de poursuivre le travail antérieurement accompli, tout en garantissant une disponibilité de l’animateur du réseau, affecté au secrétariat général de la préfecture, à la fois auprès des animateurs France