Le sport, l’une des priorités de l’État en Lozère

 
 
Le sport, l’une des priorités de l’État en Lozère

Valérie Hatsch, préfète de la Lozère a présidé samedi 11 décembre 2021 à l'inauguration de la maison départementale des sports aux côtés de Sophie Pantel, présidente du conseil départemental de la Lozère, Laurent Suau maire de Mende, en présence de Richard Mailhé président du Comité régional olympique et sportif de l’Occitanie (COERS), Robert Gély, président du comité départemental olympique et sportif, les présidents des comités sportifs et des associations. Ce lieu de visibilité et de ressources, répondant aux dernières normes environnementales, rassemble dans un même lieu notamment, les comités sportifs départementaux et les sports scolaires avec l’UNSS.

L’État premier financeur de Lozère

Dans le cadre du plan France Relance, l’État accorde au conseil départemental de la Lozère une aide exceptionnelle de 80 % soit 1 033 600 euros pour le financement de la maison des sports, un niveau encore jamais atteint.

L’État a toujours fortement accompagné le sport en Lozère

En fonctionnement, le montant des aides attribuées par l’État à l’ensemble des acteurs du mouvement sportif en Lozère, réparti entre les différentes associations atteint 226 822 euros en 2019 et 239 123 euros en 2020. En 2021, l’État soutient encore plus fortement le mouvement sportif à hauteur de près de 293 000 euros.

Premier investisseur en Lozère, l’État accompagne les élus qui ont la volonté d’offrir des équipements de qualité. Avec plus de 1432 équipements sportifs de tous types confondus, la Lozère détient un taux d’équipement record au ratio de sa population. En effet, en investissement, l’État a injecté près de 2 millions d’euros entre 2018 et 2020 en soutien aux projets sportifs des collectivités locales.

Dans un esprit de co-construction avec les partenaires et les collectivités, l’État met tout en œuvre pour soutenir le secteur sportif. La maison des sports en témoigne.

En 2021, les efforts de l’État vont encore plus loin pour accompagner le secteur du sport impacté par la pandémie COVID-19. Alors que les fédérations de sport ont vu une baisse du nombre de licenciés (26 % en moins en 2020), l’État enclenche la dynamique de relance :

Avec pour objectif de garantir la continuité d’une pratique sportive normale, l’État a mis en place plusieurs mesures :

  • Près de 3 milliards d’aides de droit commun pour le sport amateur, le sport professionnel, le sport associatif et le secteur marchand ont été versés ces derniers mois.
  • Les mesures de soutien ciblées comme le fonds de solidarité de 15 millions d’euros placé à l’Agence nationale du Sport ont permis de venir en aide aux petites associations.
  • Au 26 novembre 2021, 1 000 000 de jeunes de 6 à 18 ans bénéficient du Pass’Sport, l’allocation de rentrée scolaire. Ce dispositif permettant de financer tout ou partie de son inscription dans une structure sportive est prolongé jusqu’au 28 février 2022 et élargi aux adultes handicapés de 30 ans bénéficiaires de l’AAH.
  • Au titre du plan de relance, 122 M€ ont été sanctuarisés pour le sport afin de relancer le secteur sportif sur les volets de l’emploi, la transformation des fédérations et le bâti,

Dynamique volontariste de l’État en faveur du sport en Lozère au près des Lozériennes et des Lozériens

Valérie Hatsch a félicité les 600 associations sportives lozériennes qui par leur engagement font de la Lozère le premier département d’Occitanie pour le taux de licenciés et les 23 959 licenciés d'associations sportives (selon le panorama statistique 2019 DRAJES) : « plus d’un tiers des lozériens sont titulaires d’une licence sportive. Ce sont ces nombreuses associations qui permettent la tenue d’événements sportifs dont certains ont une portée nationale voire internationale comme le Trèfle lozérien, le tour du Gévaudan ou encore le semi-marathon Marvejols-Mende, qui contribuent à drainer participants et touristes venus d’autre régions »

La préfète de la Lozère a salué l’initiative de la maison départementale des sports de rendre hommage à Jean-Paul Sanchez qui a été le secrétaire du Comité Départemental Olympique et Sportif de Lozère durant 30 ans et pilier du comité départemental de ski de Lozère et de la commission fond du comité régional de ski des Cévennes : « La salle de réunion qui va porter son nom est une reconnaissance légitime de son engagement en faveur du sport dans notre département ».

En rendant un hommage appuyé à tous les acteurs du monde associatif, Valérie Hatsch a insisté sur la dynamique volontariste de l’État en faveur du sport en Lozère au près des Lozériennes et des Lozériens  : « nous travaillons et travaillerons évidemment ensemble pour faciliter votre tâche dans le contexte sanitaire. Il y a dans cet équipement un cocktail de collectif et d'ambitions. En cette période de pandémie COVID-19, notre volonté est de faire Nation, en additionnant nos atouts et en ayant confiance en l'avenir. Cet équipement, lieu de vie pour l'ensemble du monde sportif lozérien en est le symbole ».