La Lozère en vigilance jaune canicule à compter de ce mercredi 15 juin 2022

 
 
La Lozère en vigilance jaune canicule à compter de ce mercredi 15 juin 2022

À compter de ce jour, le département de la Lozère passe en vigilance jaune canicule.

Une vague de chaleur, exceptionnelle par sa précocité, est attendue ces prochains jours en Occitanie et en Lozère. Vendredi 17 juin 2022, les températures pourront atteindre les 36 degrés à l’ombre à Mende et jusqu’à 40 degrés dans les Cévennes au plus chaud de la journée. Une baisse sensible des températures est attendue à partir de samedi.

Pour activer sans délai tous les dispositifs de protection des personnes, notamment celles relatives aux plus vulnérables, la préfecture de la Lozère a alerté les maires, le conseil départemental et l’ensemble des services de l’État concernés afin que chaque acteur se mobilise et anticipe cet épisode de forte chaleur.

Le préfet de la Lozère et les services de l’agence régionale de santé appellent à la vigilance et rappellent les bons réflexes à adopter pour se protéger et veiller sur la santé des plus vulnérables face à la chaleur : les personnes âgées, isolées, les jeunes enfants, les personnes handicapées ou fragiles.

Conseils de prévention en cas de forte chaleur  :

  • Maintenez votre logement frais : fermez fenêtres et volets la journée, ouvrez-les le soir et la nuit s’il fait plus frais;
  • Buvez régulièrement et fréquemment de l’eau sans attendre d’avoir soif ;
  • Rafraîchissez-vous et mouillez-vous le corps (au moins le visage et les avants bras) plusieurs fois par jour ;
  • Passez si possible 2 à 3 heures par jour dans un lieu frais (cinéma, bibliothèque municipale, supermarché...) ;
  • Évitez de sortir aux heures les plus chaudes et de pratiquer une activité physique intense.

Des règles s’appliquent également sur le lieu de travail

Cet épisode de chaleur peut avoir de graves effets sur la santé des travailleurs (déshydratation, coup de chaleur) et augmenter les risques d’accidents du travail.

Le ministère du travail, du plein emploi et de l’insertion rappelle les mesures que les employeurs peuvent prendre afin de protéger les salariés et assurer leur sécurité :

  • Assurer aux salariés un approvisionnement régulier et facile d’accès en eau potable et
    fraîche.
  • Aménager les horaires de travail afin de limiter l’exposition des salariés aux températures les plus fortes de la journée, notamment lorsque les travaux sollicitent un effort physique
    soutenu et/ou exposant à de très fortes températures.
  • Reporter les tâches les plus pénibles, dès lors qu’elles ne présentent pas d’urgence.
  • Durant la période de vigilance saisonnière, l’inspection du travail reste mobilisée. Outre le secteur du BTP, d’autres secteurs jugés à risque sont également soumis à une vigilance accrue comme l’agriculture, la restauration, la boulangerie, les pressings, les blanchisseries mais également les salariés appelés à utiliser leur véhicule.
  • Les services de santé au travail sont eux aussi mobilisés. Ils restent vigilants quant aux mesures de précaution que doivent prendre les employeurs à destination de leurs salariés, notamment les plus exposés.

Les recommandations du ministère du travail sont consultables sur le site : www.travail-emploi.gouv.fr

Les numéros utiles :

  • 15 SAMU
  • 18 Pompiers
  • 112 numéro d'urgence unique européen
  • 115 numéro d'urgence sociale anonyme et gratuit

    Les liens utiles :

Retrouvez toutes les recommandations :

http://solidarites-sante.gouv.fr/sante-et-environnement/risques-climatiques/canicule

https://www.ars.sante.fr/

http://invs.santepubliquefrance.fr//

http://travail-emploi.gouv.fr/actualites/l-actualite-du-ministere/article/canicule-et-fortes-chaleurs-protegez-vous

Vague de chaleur je me prépare et j'agis.

https://travail-emploi.gouv.fr/sante-au-travail/prevention-des-risques-pour-la-sante-au-travail/article/chaleur-et-canicule-au-travail-les-precautions-a-prendre

Canicule et travail, quelle prévention?

https://www.inrs.fr/publications/essentiels/infographie-canicule-et-travail-quelle-prevention.html