Actualités

COVID-19 : Point sur la situation sanitaire en Lozère

 
 
 COVID-19 : Point sur la situation sanitaire en Lozère

Face à la flambée épidémique en France, le Président de la République, Emmanuel Macron a annoncé mercredi 31 mars 2021 l'élargissement des mesures de freinage déjà mises en place dans 19 départements, à l'ensemble de la métropole.

En France, au 31 mars 2021, le nombre de décès liés à la Covid19 s’élève à 95 667 (+ 304 dans les dernières vingt-quatre heures). Parmi ces décès, 69 623 ont eu lieu à l’hôpital.

En Lozère, la situation semble se stabiliser, à un niveau très dégradé :

  • du lundi 22 au dimanche 28 mars 2021 (semaine 12), la Lozère a enregistré :
    • 272 nouveaux cas confirmés ;
    • 21 hospitalisations pour cause de Covid ;
    • 1 admission en réanimation ;
    • 1 décès pour cause de Covid (cas possibles ou confirmés) ;
  • à ce jour, la Lozère compte :
    • 6 lits de réanimation armés ;
    • 3 lits de réanimation occupés, dont 2 pour des cas de Covid ;
    • 102 personnes décédées de la Covid19 (2 morts le 29 mars et 1 mort le 30 mars).
  • le taux d’incidence sur une semaine glissante au 28 mars augmente fortement à 357 en Lozère, contre 379 pour le territoire national. Ces taux d’incidence s’élevaient respectivement à 285 et 313 la semaine précédente.
  • le taux de positivité des tests augmente légèrement : il est de 8,4 % en Lozère, contre 8,2 % sur le territoire national ; ces chiffres étaient respectivement de 7,7 % et 7,9 % la semaine précédente.
  • la proportion des variants dans les cas positifs est très majoritaire : il est estimé en Lozère que 74 % des contaminations sont le fait du variant anglais, et 10 % des contaminations le fait d’autres variants ;
    • le nombre de tests sur une semaine glissante continue d’augmenter : 3 432 tests effectués, contre 2 988 tests réalisés la semaine précédente.

    Au 26 mars, le taux d’incidence n’est pas égal entre les communautés de communes. Pour 100 000 habitants, leurs taux d’incidence s’élèvent à :

    • 421 pour la CC Cœur de Lozère ;
    • 320 pour la CC des Terres d’Apcher-Margeride-Aubrac ;
    • 645 pour la CC du Gévaudan ;
    • 407 pour la CC Aubrac Lot Causses Tarn ;
    • 411 pour la CC Gorges Causses Cévennes ;
    • 265 pour la CC Randon-Margeride ;
    • 122 pour la CC du Haut Allier ;
    • 427 pour la CC des Hautes Terres de l’Aubrac ;
    • 147 pour la CC des Cévennes au Mont Lozère ;
    • 340 pour la CC Mont Lozère.

    Comme l’ensemble du territoire métropolitain, la Lozère sera placée ce samedi 3 avril au soir et pour quatre semaines dans la liste des départements en mesures renforcées.

    Le basculement dans la catégorie « mesures renforcées » entraînera à titre principal :

    - la fermeture des commerces dits « non-essentiels » 

    - des restrictions de déplacements avec un seuil à 10 km, et besoin d’une attestation entre 6h et 19h pour certains cas

    En complément de ces mesures, le Président de la République a annoncé :

    - le distanciel dans tous les établissements de l’Éducation nationale la semaine du 5 avril, et deux semaines de congés consécutives les semaines des 12 et 19 avril, avant un retour progressif en classe ;

    - le recours systématique au télétravail ;

    - la fin des déplacements interrégionaux après le 5 avril, sauf motifs impérieux ;

    - le couvre-feu renforcé à 19h.

    Dans ce contexte, la campagne de vaccination est appelée à se renforcer et la cible vaccinale va évoluer. Le Président de la République a annoncé l’ouverture de la vaccination à tous les plus de 60 ans, le 16 avril, à tous les plus de 50 ans, le 5 mai et à tous les plus de 18 ans, vers le 14 juin.

    Stratégie de lutte contre la Covid19 :

    Mesures réglementaires et de police :

    Les arrêtés en lien avec la Covid19 en vigueur ou à paraître à ce jour sont les suivants :

    • arrêté préfectoral en date du 19 février 2021 portant prolongation de l’obligation de port du masque aux abords des établissements scolaires ;
    • arrêté préfectoral en date du 19 février 2021 prolongeant l’interdiction de l’ouverture des buvettes et des points de restauration ;
    • arrêté préfectoral en date du 19 février 2021 portant prolongation de l’obligation de port du masque sur les marchés du département ;
    • arrêté préfectoral en date du 26 mars 2021 réglementant l’accès aux établissements sportifs couverts, aux établissements publics locaux d’enseignement et aux salles à usage multiple ;
    • arrêté préfectoral en date du 26 mars 2021 portant obligation du port du masque dans certaines communes ;
    • arrêté préfectoral en date du 31 mars 2021 portant interdiction des brocantes et des vide-greniers ;
    • 8 arrêtés préfectoraux d’ouverture des centres de vaccination
    • 10 arrêtés préfectoraux d’ouverture d’opérations ponctuelles

    Des mesures complémentaires peuvent être prises, sur sollicitation des élus et si la situation sanitaire le justifie, notamment sur :

    • l’extension du port du masque ;
    • l’extension de l’interdiction des rassemblements de plus de 6 personnes sur la voie publique aux cas actuellement autorisés ;
    • l’extension des restrictions de circulation ;
    • la restriction des ouvertures des établissements recevant du public / la restriction des activités collectives ;
    • l’interdiction de l’ouverture des marchés, ou la limitation de l’ouverture des marchés aux seuls produits alimentaires ;
    • la fermeture des parcs et jardins ;
    • le lancement d’une campagne de dépistage massif ;
    • la distribution de masques au profit des personnes socialement vulnérables.

    Les maires sont invités à remonter à la préfecture (pref-defense-protection-civile@lozere.gouv.fr ) toute proposition de lieu dont ils souhaiteraient réglementer ou limiter l’accès pour raisons sanitaires.

    Les Lozériennes et les Lozériens demeurent respectueux des consignes sur la semaine du 22 au 28 mars : sur une centaine de contrôles la semaine dernière, peu de verbalisations pour non-respect du couvre-feu ont été constatées. Une augmentation des verbalisations est toutefois constatée depuis ce début de semaine, pour non-respect du couvre-feu ou du port du masque.

    Dépistages :

    Les dépistages en milieu scolaire se poursuivent. Environ 200 tests salivaires sont effectués chaque semaine, en concertation avec l’Éducation nationale et des laboratoires, et ce rythme sera porté à 350 dès la reprise des cours. Une opération de dépistage complémentaire est prévue au lycée d’enseignement général, technologique et professionnel agricole (LEGTPA) de Saint-Chély cette semaine.

    Les opérations viennent en appui des tests de dépistage réalisés en laboratoire.

    Vaccination :

    La campagne de vaccination se poursuit à un rythme soutenu :

    • au 29 mars, près de 14 360 Lozériennes et Lozériens ont bénéficié d’au moins une dose de vaccin (19 % de la population), dont 7 560 avec leur deuxième injection :
      • 11 130 personnes « grand public », dont 5 270 avec leur deuxième injection ;
      • 1 500 patients en EHPAD, dont 1 280 avec leur deuxième injection ;
      • 1 730 professionnels de santé, dont 1 010 avec leur deuxième injection ;

Dès lors, la stratégie envisagée vise à renforcer les centres de vaccination permanents en mobilisant les médecins, sous l’impulsion des maires et en organisant leur présence dans chaque centre, pour tendre vers des ouvertures renforcées des centres.

Pour rappel, à l’échelle de la Lozère, la vaccination se décline selon les axes suivants :

  • 8 centres de vaccination opérationnels : le nombre de doses hebdomadaires des centres permanents a été renforcé depuis le 28 mars, pour atteindre environ 1 300 doses par semaine :
    • 2 à Mende, depuis le 06 janvier 2021 (Hôpital de Mende et MSP) ;
    • Le Malzieu Ville, depuis le 18 janvier (Maison des services) ;
    • Marvejols, depuis le 20 janvier (Salle Polyvalente) ;
    • La Canourgue, depuis le 22 janvier (Maison de santé) ;
    • Florac, depuis le 25 janvier (Maison de santé) ;
    • Saint-Chély-d’Apcher depuis le 27 janvier (Mairie) ;
    • Langogne, depuis le 28 janvier (Centre hospitalier) ;
  • des opérations ponctuelles de vaccination : le nombre de doses hebdomadaires de ces opérations s’élève en moyenne à 700 doses par semaine :
    • à Villefort, depuis le 22 février ;
    • à Chanac, depuis le 1er mars ;
    • au Collet-de-Dèze, depuis le 1er mars ;
    • à Saint-Etienne-Vallée-Française, depuis le 15 mars ;
    • à Meyrueis, depuis le 16 mars ;
    • à Nasbinals, depuis le 17 mars ;
    • à Mont-Lozère et Goulet, depuis le 24 mars ;
    • à Albaret-le-Comtal, depuis le 24 mars ;
    • à Peyre-en-Aubrac, depuis le 27 mars ;
    • à Monts de Randon, depuis le 27 mars ;
    • des opérations étudiées selon les besoins exprimés, et en adéquation avec l’impératif de gestion du stock pour sanctuariser les deuxièmes injections ; une opération est notamment prévue à partir du 6 avril à Grandrieu ;
  • des opérations dans les EHPAD, les Maisons d’accueil spécialisées, et les Foyers d’accueil spécialisés. Ces dernières sont en voie d’achèvement, sous la conduite des équipes de l’ARS ;
  • des médecins et des pharmaciens volontaires, avec des injections de vaccin AstraZeneca qui ont repris. Les injections hebdomadaires par ce canal sont estimées à 400 doses entre le 22 et le 28 mars.

Les données relatives à la situation sanitaire font l’objet d’une grande transparence.

Pour toutes questions, vous pouvez consulter :

- la Foire aux questions du Gouvernement 

https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus

- la foire aux questions du ministère de l'Intérieur :

https://www.interieur.gouv.fr/Actualites/L-actu-du-Ministere/Etat-d-urgence-sanitaire-et-couvre-feu-Questions-Reponses

- les décisions sanitaires du ministère chargé des Sports

https://www.sports.gouv.fr/pratiques-sportives/covid19/application-des-decisions-sanitaires-pour-le-sport-a-partir-du-20-mars/

- Vous trouverez les centres de dépistages près de chez vous sur :

https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus/carte-et-donnees#sites-prelevements

- Un numéro vert est à votre disposition pour répondre à vos questions :

Toutes les informations sont à retrouver sur le site du Gouvernement ou en appelant le 0 800130 000  (appel gratuit, 7j/7 – 24/24h). Cette plateforme téléphonique n'est pas habilitée à dispenser des conseils médicaux.

Pour plus d’informations quantitatives, vous pouvez vous rendre sur https://geodes.santepubliquefrance.fr , lettre C, rubriques « COVID -19 » et « COVID-19 : Vaccination ».

- L'application TousAntiCovid est disponible au téléchargement sur :

- Apple Store : https://apps.apple.com/app/id1511279125
- Google Play : https://play.google.com/store/apps/details?id=fr.gouv.android.stopcovid

aplication

Annexes :

Taux d’incidence hebdomadaire sur une semaine glissante dans les départements, au 28 mars 2021 :

Evolution du taux d’incidence hebdomadaire, à l’échelle nationale (courbe bleue) et à l’échelle lozérienne (courbe rouge), au 28 mars 2021 :

Liste des exceptions au couvre-feu, entre 19h et 6h, sur tout le territoire métropolitain (avec justificatif).

Liste des exceptions au couvre-feu, entre 6h et 19h, dans les départements en mesures renforcées.

Liste des commerces pouvant accueillir du public en catégorie « mesures renforcées », entre 6h et 19h (article 37 du décret du 29 octobre 2020

-entretien, réparation et contrôle technique de véhicules automobiles, de véhicules, engins et matériels agricoles ;

-commerce d'équipements automobiles ;

-commerce et réparation de motocycles et cycles ;

-fourniture nécessaire aux exploitations agricoles ;

-commerce de détail de produits surgelés ;

-commerce de détail de livres ;

-commerce de détail d'enregistrements musicaux et vidéos ;

-commerce de détail de fruits et légumes en magasin spécialisé ;

-commerce de détail de viandes et de produits à base de viande en magasin spécialisé ;

-commerce de détail de poissons, crustacés et mollusques en magasin spécialisé ;

-commerce de détail de pain, pâtisserie et confiserie en magasin spécialisé ;

-boulangerie et boulangerie-pâtisserie ;

-commerce de détail de boissons en magasin spécialisé ;

-autres commerces de détail alimentaires en magasin spécialisé ;

-commerce de détail de carburants et combustibles en magasin spécialisé, boutiques associées à ces commerces pour la vente de denrées alimentaires à emporter, et équipements sanitaires ouverts aux usagers de la route ;

-commerce de détail d'équipements de l'information et de la communication en magasin spécialisé ;

-commerce de détail d'ordinateurs, d'unités périphériques et de logiciels en magasin spécialisé ;

-commerce de détail de matériels de télécommunication en magasin spécialisé ;

-commerce de détail de matériaux et équipements de construction, quincaillerie, peintures, bois, métaux et verres en magasin spécialisé ;

-commerce de détail de textiles en magasin spécialisé ;

-commerce de détail de journaux et papeterie en magasin spécialisé ;

-commerce de détail de produits pharmaceutiques en magasin spécialisé ;

-commerce de détail d'articles médicaux et orthopédiques en magasin spécialisé ;

-commerces de détail d'optique ;

-commerces de plantes, fleurs, graines, engrais, semences, plants d'espèces fruitières ou légumières, animaux de compagnie et aliments pour ces animaux en magasin spécialisé ;

-commerce de détail alimentaire sur éventaires sous réserve, lorsqu'ils sont installés sur un marché, des dispositions de l'article 38 ;

-commerce de détail de produits à base de tabac, cigarettes électroniques, matériels et dispositifs de vapotage en magasin spécialisé ;

-location et location-bail de véhicules automobiles ;

-location et location-bail d'autres machines, équipements et biens ;

-location et location-bail de machines et équipements agricoles ;

-location et location-bail de machines et équipements pour la construction ;

-réparation d'ordinateurs et de biens personnels et domestiques ;

-réparation d'ordinateurs et d'équipements de communication ;

-réparation d'ordinateurs et d'équipements périphériques ;

-réparation d'équipements de communication ;

-blanchisserie-teinturerie ;

-blanchisserie-teinturerie de gros ;

-blanchisserie-teinturerie de détail ;

-activités financières et d'assurance ;

-commerce de gros ;

-garde-meubles ;

-services de coiffure ;

-services de réparation et entretien d'instruments de musique ;

-commerces de véhicules automobiles et de machines agricoles sur rendez-vous ;

-commerce de détail de cacao, chocolats et produits de confiserie.

-magasins d'alimentation générale et les supérettes peuvent accueillir du public pour l'ensemble de leurs activités ;

-magasins multi-commerces, supermarchés, hypermarchés et autres magasins de vente d'une surface de plus de 400 m2 ne peuvent accueillir du public que pour les activités mentionnées ci-dessus. Les établissements qui accueillent du public en application de la phrase précédente peuvent également en accueillir pour la vente de produits de toilette, d'hygiène, d'entretien et de produits de puériculture.