Actualités

Déploiement des tests salivaires dans les écoles primaires et maternelles de Lozère : 170 tests seront réalisés chaque semaine

 
 
Déploiement des tests salivaires dans les écoles primaires et maternelles de Lozère 

Tester davantage les enfants pour lutter contre la propagation du Covid-19 en milieu scolaire : tel est l’objectif de la campagne de dépistage salivaire déployée en Lozère par les services de l’État. La direction académique des services de l’Éducation nationale, l’agence régionale de la santé, avec le concours du laboratoire de biologie médicale Oxylab, pour le matériel et le traitement des tests, sont mobilisées.

A la suite de l’avis favorable de la Haute autorité de Santé (HAS) du 11 février 2021  et des résultats encourageants des expérimentations de dépistage par tests salivaires menées mi-février (fort taux d’engagement, fluidité de l’organisation), le déploiement massif de ce dispositif s’inscrit dans l’amplification de la politique de diagnostic et de dépistage de la Covid-19, décidée par l’État sur le territoire national : « Tester, alerter, protéger ».

En effet, les établissements scolaires de primaires et maternelles font partie des lieux prioritaires de déploiement des tests salivaires pour identifier préventivement les personnes porteuses du virus et rompre les chaînes de contamination, afin de mieux protéger les jeunes, leurs familles et l’ensemble de la communauté éducative. Ce type d’opération renforce l’efficacité des dépistages ainsi que les politiques de prévention, à destination notamment des élèves.

Dans ce contexte, en Lozère, une campagne de tests salivaires PCR débute ce jeudi 11 mars 2021 à l’école primaire Jean Bonijol à Mende.

Les groupes scolaires de Saint-Chély d’Apcher et Marvejols seront également testés prochainement. D’autres écoles lozériennes pourront être identifiées en fonction de l’évolution de la situation épidémique. Au total, 170 tests salivaires par semaine seront réalisés dans le département.

Ces tests, qui ont vocation à se faire sur une base itérative, concernent essentiellement les écoles maternelles et primaires où il peut être plus difficile d’effectuer un prélèvement naso-pharyngé aux élèves. Ils sont complémentaires aux tests naso-pharingés par RT-PCR, qui restent les tests de référence, proposés depuis janvier dans les collèges et les lycées lozériens. Ils sont réalisés en auto-prélèvement dans les familles.

Cette organisation nécessitant un travail de logistique un peu plus important en amont permet aux personnels de l’Éducation nationale de se consacrer à leur mission d'enseignement. Elle permet également de réaliser les tests dans le respect des protocoles de prélèvement et d’économiser des moyens humains sur le temps de l'école.

La méthode d'auto-prélèvement est adaptée et permet de respecter :

  • L’identitovigilance : chaque prélèvement est traité séparément, au foyer de l’enfant.
  • Le confort de l’enfant : l’enfant doit être à jeun de ½ h avant et le prélèvement est réalisé dans un cadre familial rassurant.
  • La confidentialité : le dépôt dans la caisse est rapide et discret.
  • Aucune contamination possible : ni du personnel de l’école, ni des autres élèves car les gestes barrières ne seront pas interrompus.
  • Pas de contamination des locaux et du matériel scolaire : tout se fait avant l’entrée des enfants.
  • Pas de perturbation des cours : le recueil se fait dans un temps court avant une reprise normale des activités.

Au total, pour cette première opération, 170 flacons distribués mardi 9 mars 2021 aux élèves pour réaliser leur prélèvement à domicile, ont été ramenés par les élèves à l’école ce jeudi 11 mars 2021.

L’analyse des tests salivaires sera effectuée par le laboratoire dans un délai maximal de 24 heures. Les résultats sont communiqués aux représentants légaux des élèves - qui doivent informer le directeur d’école si le test est positif - et aux médecins conseillers départementaux de l’éducation nationale.

A l’occasion de la remise des flacons à l’école Jean Bonijol en présence d’Alexandre Falco, directeur académique des services de l'Education nationale de la Lozère, la préfète de la Lozère a rappelé que « l’objectif de ces tests est d’identifier rapidement des personnes asymptomatiques, porteuses du virus, et de rompre les chaînes de contamination, afin de mieux protéger l’ensemble de la population. Il faut être vigilant sur nos enfants. Le test salivaire est un nouvel outil efficace pour détecter la Covid19 chez les personnes asymptomatiques. Il s’agit d’une nouvelle arme qui est précieuse dans notre arsenal de lutte contre l’épidémie ».

Cette campagne de tests salivaires en milieu scolaire s’organise dans un contexte de prévention accrue.

Au 7 mars 2021, la situation sanitaire fait état de :

  • 95 décès COVID sont à déplorer.
  • 19 personnes sont hospitalisées dans le département en raison du COVID-19 :

À l’hôpital Lozère parmi les 19 personnes hospitalisées au 7 mars 2021, le nombre de personnes admises en réanimation (capacité de 6 lits) est de 3 patients Covid.

  • d’un taux d'incidence, qui mesure le nombre de nouveaux cas COVID pour 100 000 habitants par semaine, au 5 mars 2021 de 174 contre 217 au niveau national.
  • d’un taux de positivité au 5 mars de 6,7 % 

Plus d’infos sur les lieux et centre de dépistage et de vaccination COVID :
www.gouvernement.fr/info-coronavirus/tousanticovid

Santé.fr : www.data.gouv.fr/fr/datasets/lieux-de-vaccination-contre-la-covid-19/

Consultez également nos réseaux sociaux.

Valérie Hatsch, Préfète de la Lozère rappelle que dans toutes les situations, les gestes barrières doivent être appliqués. Le port du masque, le lavage de mains, le strict respect de la distanciation sociale, permettent de freiner la propagation du virus et de limiter ses conséquences sur la vie économique, sociale et culturelle

 
 

A lire également :