La préfecture de la Lozère organise une nouvelle distribution de masques aux personnes vulnérables

 
 
La préfecture de la Lozère organise une nouvelle distribution de masques aux personnes vulnérables

60 000. C’est le nombre de masques réutilisables et jetables transmis par le service d’approvisionnement de l’innovation et de la logistique du ministère de l’Intérieur, au service interministériel de défense et de protection civile de la préfecture de la Lozère (SIDPC).

Dès cette semaine, les services de l’État de la Lozère procéderont à la distribution de ces masques destinés en priorité aux personnes vulnérables. Face à l’épidémie de coronavirus, les services préfectoraux continuent de se mobiliser sur le terrain, au plus proche des Lozériennes et des Lozériens, aux côtés des municipalités, des communautés de communes et des associations. La préfecture accompagne ainsi la mobilisation exemplaire de tous les acteurs locaux sur l’ensemble du département qui multiplient les initiatives collectives pour protéger les populations les plus vulnérables en fournissant gratuitement des masques.

Au total, depuis le début de la crise sanitaire, ce sont pas moins de 100 000 masques qui ont été distribués par la préfecture de la Lozère.

Comme le rappelle la préfète de la Lozère, Valérie Hatsch, le port de ces équipements de protection individuel avec le lavage des mains, sont les mesures nécessaires pour éviter la propagation du virus, en complément aux gestes barrières quand ces derniers sont impossibles ou moins efficaces.

Après s’être déplacé en juin au sein des communautés de communes, le SIDPC de la préfecture de la Lozère avait distribué des masques aux communes pour mettre à disposition des personnes en situation précaire. Puis, en septembre, pour la seconde opération, la dotation en masques avait été distribuée aux municipalités au bénéfice des personnes vulnérables.

Pour cette troisième distribution de masques de protection qui débute cette semaine, la préfecture de la Lozère adapte son dispositif. Le service interministériel de défense de protection civile sollicite les maires, directeurs ou présidents d'associations, pour que chacun fasse remonter les besoins d’approvisionnement aux publics les plus vulnérables résidant sur sa commune. La procédure est simple : il suffit pour les collectivités de prendre contact avec le SIDPC et pour les associations de prendre contact avec leur référent de la DDCSPP.

Cette nouvelle distribution de masques s’inscrit dans un contexte sanitaire qui s’est fortement dégradé ces dernières semaines au niveau national. Toute la population est concernée. En Lozère aussi, des patients Covid + hospitalisés ont moins de 65 ans et ne présentent pas de comorbidités associées.

Au 18 novembre 2020 (données ARS), 33 décès COVID sont à déplorer (depuis mars dernier) dont 19 sur les établissements de soins et médicaux sociaux (Ehpad). Au 18 novembre également, 47 personnes sont hospitalisées dans le département en raison du COVID-19 : 30 à l’hôpital Lozère et 17 à Langogne.

A l’hôpital Lozère parmi les 30 personnes hospitalisées au 18 novembre, le nombre de personnes admises en réanimation (capacité de 9 lits) est de 3 patients Covid et 2 non Covid. Le taux d'incidence, qui mesure le nombre de nouveaux cas COVID pour 100 000 habitants par semaine, était du 9 au 15 novembre, de 360 pour 100 000 habitants. Le taux de positivité est actuellement de 15 % : 1 test sur 6 est positif.

Plus d’infos sur la situation sanitaire :

Consultez toutes les informations officielles sur la Covid-19 et la situation en France sur
www.gouvernement.fr/info-coronavirus .

Consultez également nos réseaux sociaux.

La préfète de la Lozère rappelle que dans toutes les situations, les gestes barrières doivent être appliqués.

Le port du masque, le lavage de mains, le strict respect de la distanciation sociale, permettront de freiner la propagation du virus et de limiter ses conséquences sur la vie économique, sociale et culturelle.

covid
 
 

A lire également :