Archives communiqués de presse

Adoptons une attitude économe face à la sécheresse hivernale et printanière

 
 
Lot secheresse

En Lozère ces derniers mois ont été marqués par une absence de pluie.

Alors que les mois de septembre à mars correspondent habituellement à une période de recharge des nappes et des cours d'eau, Météo-France note un déficit pluviométrique compris entre 50 et 75% par rapport à une année moyenne.

Cette sécheresse hivernale suit la sécheresse de 2011, déjà exceptionnelle, qui avait perduré jusqu'aux pluies de novembre, certes abondantes mais de courte durée.

Les températures élevées de la fin du mois de mars ont accompagné l'arrivée du printemps et la reprise de la végétation. Les cours d'eau connaissent un étiage hivernal très en dessous des normales saisonnières. Les valeurs de débit correspondent à celles habituellement rencontrées en juin-juillet. De même, les niveaux des nappes d'eaux souterraines sont en dessous des moyennes inter-annuelles.

 

Face à cette situation, M. Philippe VIGNES, Préfet de Lozère, a pris par arrêté, daté du 5 avril 2012, un premier train de mesures visant à réduire les usages de l'eau dans le département sans impacter, à ce stade, les usages agricoles qui sont organisés en conséquence.

 Sur tout le département, il est important que chacun adopte une utilisation économe de l'usage de l'eau. Les maires des communes qui gèrent la distribution d’eau potable en régie ainsi que les compagnies fermières sont invités à suivre au plus près leur ressource et à veiller au bon fonctionnement des réseaux. Les particuliers sont invités à faire preuve de discernement dans leur utilisation de l'eau (éviter le remplissage des piscines, limiter le lavage des voitures et l'arrosage des jardins)

 Par ailleurs, des mesures spécifiques sont mises en oeuvre sur le cours d'eau de la Colagne,

- l'ouverture de la prise d'eau alimentant les rases pour l'irrigation doit être diminuée de moitié.

- est interdite l'alimentation en eau :

  • des canaux à titre d’agrément, en particulier ceux desservant les anciens moulins (une attention particulière sera donnée à ces opérations afin de ne pas porter préjudice à la faune piscicole lors de la fermeture de ces canaux),
  • des canaux de micro-centrales.

Pour toute question sur les mesures de restrictions vous pouvez contacter:

Unité eau / Service Biodiversité Eau et Forêt / Direction Départementale des Territoires :

04 66 49 45 42