Archives communiqués de presse

Dégâts causés par les chiens divaguants dans le département

 
 
Chien divaguant

Le préfet rappelle que la divagation des chiens dans les espaces naturels est interdite

 

Le préfet souhaite attirer l'attention sur les dégâts causés par les chiens divagants durant l'année 2011. En effet, une dizaine de cas d'attaques de chiens sur animaux domestiques ont été recensés par les agents de l'Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage.

Ces attaques ont causé la mort d'environ 25 brebis ainsi que de quelques chèvres et d'un veau.

La majeure partie de ces dégâts se sont déroulés sur le Mont Lozère. D'autres secteurs du département (Marvejols, Montrodat, le Born) sont également concernés.

 

Le préfet rappelle que la divagation des chiens dans les espaces naturels est interdite.

 

Est considéré comme en état de divagation tout chien qui, en dehors d'une action de chasse ou de garde d'un troupeau, n'est plus sous la surveillance effective de son maître, se trouve hors de portée de voix de celui-ci ou de tout instrument sonore permettant son rappel ou qui est éloigné de son propriétaire ou de la personne qui en est responsable d'une distance dépassant cent mètres.

 

Les agents de l'Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage réaliseront en 2012 des surveillances spécifiques et seront particulièrement vigilants au respect de ces dispositions.

 

Ces dégâts sont sans rapport avec la présence du loup dans le département, dont la seule indication depuis 2009 demeure la découverte, le 02 avril 2011, sur la commune de Saint-Étienne-du-Valdonnez, d'un excrément pour lequel il a été confirmé qu’il s’agissait d’un excrément de loup de lignée italienne.