L’Armée de terre en exercice opérationnel en Lozère

 
 
L’Armée de terre en exercice opérationnel en Lozère

Un exercice important de préparation opérationnelle de la 13ème Demi-Brigade de Légion étrangère en terrain libre se déroule actuellement en Aveyron et en Lozère.

Une phase de cet exercice, impliquant au total jusqu’à 150 militaires, quatre hélicoptères et une dizaine de véhicules tactiques est engagée toute la semaine sur le causse forestier de Mende. Les participants à l’exercice, s’entraînent au combat de haute intensité, de reconnaissance et d’infiltration à pied par sections successives.

Appuyés par des hélicoptères, ils mettent à profit, de jour comme de nuit, la configuration spécifique du terrain, parsemé à la fois de points d’appui et de difficultés, pour tester leurs savoir-faire tactiques.

Accueillie par le représentant de la 13ème Demi-Brigade de Légion étrangère, capitaine Gauthier, Valérie Hatsch, Préfète de la Lozère, a assisté ce mardi 23 février 2021, aux côtés du capitaine Julien DMD 48, à l’entraînement des militaires.

L’occasion de constater le professionnalisme des soldats et de saluer leur engagement au sein de l’Armée de Terre.

Valérie Hatsch a rappelé qu’en Lozère, le lien Armée-Nation est fort : « Il s’inscrit dans les missions et les actions de la délégation militaire départementale mais aussi dans l’industrie de défense avec des entreprises qui travaillent pour l’armement ».

En effet, le déplacement en octobre dernier de la ministre des Armées, Florence Parly, placé sous le thème du lien armée-jeunesse ainsi que de l’industrie de défense, a salué ce lien . A cette occasion, une convention de classe de sécurité et de défense globale (CDSG) a été signée entre le lycée Notre-Dame à Mende et la 13ème Demi-Brigade de Légion étrangère.

La ministre avait également participé à l’inauguration du site de l’usine SEFIAM à Albaret-Sainte-Marie qui conçoit et produit des équipements de desserte et de maintenance aéronautique pour le Rafale, ,des composants de centrales inertielles en sous-traitance de SAGEM et une partie des véhicules blindés à roue de la gendarmerie (VBRG rénové).

« Aujourd’hui, la Lozère accueille cet exercice qui revêt un aspect essentiel pour la préparation opérationnelle des militaires du groupement tactique interarmes ».

Ces légionnaires, actuellement en alerte, sont susceptibles de renforcer n’importe quel théâtre d’opération en quelques jours. Ils se doivent d’être prêts et opérationnels en permanence.

Il s’agit du deuxième exercice de ce type depuis un an sur le causse de Mende où les Armées ont trouvé un terrain propice à leurs entraînements en Lozère.