L’Atelier 1 : Les 29 et 30 mars 2018 à Saint Chély d’Apcher

 
 

Visite problématisée du territoire en bus (Journée du 29 mars 2018)

La visite en bus s’est déroulée sur une journée en vue de révéler les typologies du territoire Bès-Truyère. Si l’ensemble du bassin versant représente un espace trop vaste et n’a pas pu être parcouru dans son entièreté sur une journée, les crêtes de la Margeride, la margeride Est, les Gorges de la Truyère...restent des entités placées au cœur de la démarche.

La visite :

  •  arrêt chez un exploitant en bovin lait à Bébulon (présentation de l’activité, du contexte agricole, des besoins en eau pour le fonctionnement de l’exploitation…) ;
  • visite du Malzieu-Ville : Tour de la Ville présentant un patrimoine exceptionnel, découverte du site touristique (village de vacances, aménagements, piscine, …) et arrêt à la gravière (aménagement du plan d’eau) ;
  •  Arrêt à Saint Alban sur Limagnole : un patrimoine bâti d’intérêt, les extensions urbaines, le chemin de Saint-Jacques de Compostelle drainant une population importante, l’activité médico-sociale prépondérante, un projet de station d’épuration, le risque inondation impactant la zone d’activité ;
  •  Passage au niveau d’Aumont-Aubrac : les problèmes liés à l’alimentation en eau potable, la construction d’une nouvelle station d’épuration
  •  La sablière d’Usanges : l’exploitation de la carrière, la remise en état, le site Natura 2000 de l’Aubrac. La fédération de pêche, la fédération de chasse et l’animateur du site Natura2000 du plateau de l’Aubrac, ont présenté les actions menées sur le Bès, en vue de la préservation et de la restauration du cours d’eau pour un milieu propice à la Moule Perlière.
  • Le repas pris en commun a permis de poursuivre les échanges
  • Visite d’une exploitation agricole bovin viande typique de l’Aubrac à Rocherougnouse (abreuvement des bêtes, capacités d’alimentation en eau des bâtiments agricoles, entretien des ripisylves, tourisme…) ;
  • Découverte de l’Aubrac le long du Bès, traversée de la Chaldette ;
  • Arrêt à saint Juéry : un patrimoine architectural intéressant, méconnu, au contact direct de l’eau (problématiques sur les eaux usées, les zones inondables…) ;
  • Traversée de Fournels : la qualité du bâti, le Château, l’aménagement qualitatif des espaces publics, des aménagements de berges de la Bédaule selon des techniques végétales ;
  •  Visite de la Fage Saint Julien : présentation des nouveaux quartiers, de la Salle des fêtes en proximité immédiate du ruisseau ;
  •  Arrivée sur Saint-Chély-d’Apcher : activité de l’usine Arcelor Mital, le projet d’aménagement de l’échangeur nord de l’A75, visite de la zone d’activité avec une activité liée au bois prépondérante, projet de maison de santé, la future station d’épuration ;

 

Première séance de travail en Atelier (30 mars 2018 après-midi)

La visite en bus a permis d’aborder au travers d’une lecture du paysage les problématiques inhérentes au territoire. Les différents témoignages sont venus enrichir les éléments du diagnostic.

Soulignant l’implication des élus dans de multiples actions, l’équipe pluridisciplinaire a présenté les grands enjeux issus des réflexions :

  •  Faire face au défi du changement climatique ;
  • Améliorer les images du territoire ;
  •  Faire un développement territorial respectueux de l’environnement ;
  •  Travailler ensemble ;

Ainsi, 4 thèmes, fils conducteurs se dégagent :

  • L’eau en Aubrac-Margeride : S’inspirer des pratiques vertueuses pour mieux se projeter ;
  •  L’agriculture et la forêt en Aubrac-Margeride : S’adapter, anticiper et accompagner le changement ;
  •  Venir et vivre en Aubrac-Margeride : Continuer de valoriser le territoire et ses ressources ;
  • Construire ensemble en Aubrac-Margeride : Faire projet commun en amplifiant les solidarités ;

Les premiers éléments issus de l’Atelier 1 :