Le préfet a présenté ce matin le bilan des politiques de sécurité en Lozère en 2013

 
 
Le préfet a présenté ce matin le bilan des politiques de sécurité en Lozère en 2013

Guillaume LAMBERT, préfet de la Lozère et Laurent COUDERC, vice-procureur de la République ont présenté ce matin le bilan des politiques de sécurité en Lozère en 2013.

En présence  : 

  • du commissaire principal Christophe DEWAS, directeur départemental de la sécurité publique
  • du lieutenant-colonel Jean-Xavier RENARD, commandant le groupement de gendarmerie départementale de la Lozère,
  • de Madame Agnès CHAVANON, directrice des services du cabinet du préfet,
  • de Monsieur Julien LANGLET, directeur départemental adjoint des territoires de la Lozère.

M. le préfet a dressé le bilan suivant :

Concernant les chiffres de la délinquance, en 2013, le niveau de la délinquance a connu un léger reflux dans le département. Le bilan général est donc effet positif. Non seulement, il consolide la baisse notable de 18 % enregistrée en 2012, mais il la renforce même avec une nouvelle diminution de 1,6 % des faits de délinquance constatés en Lozère. Le total en est ainsi passé de 2105 faits constatés en 2012 à 2073 faits en 2013, par ailleurs accompagné de taux d’élucidation élevés, parfois même meilleurs qu’en 2012, en signe de l’efficacité et de l’engagement des forces de l’ordre.

Ces chiffres, parmi les meilleurs en France, masquent une réalité plus favorable encore. En effet, il ressort que 255 (12,3%) des plaintes reçues par les services de police et de gendarmerie en Lozère en 2013 concernent des faits qui se sont produits hors de ce département. Dès lors, ce sont moins de 5 faits de délinquance par jour que les forces de l’ordre en Lozère constatent sur leur ressort de compétence.

Outre le volume modéré de l’activité délinquante, il convient de souligner cette année encore que la Lozère échappe aux phénomènes criminels les plus graves tels que les braquages, homicides, règlements de compte ou séquestrations.

Concernant les chiffres de la sécurité routière, le bilan est le suivant :

L'accidentalité de l'année 2013 fait tout d'abord apparaître un nombre d'accidents corporels ainsi qu'un nombre total de blessés qui n'ont jamais été aussi bas. En effet, le nombre d'accidents corporels enregistre encore une baisse en 2013, avec 3 accidents de moins qu’en 2012, soit un total de 57 accidents. De la même manière, le nombre total de blessés a diminué de 25,3%, soit -21 blessés. Le nombre de blessés hospitalisés plus de 24h a également baissé avec 19,4%, soit -12.

Cependant, ce bilan encourageant est nuancé par l'augmentation significative du nombre de tués sur les routes, car on déplore un total de 16 tués en 2013 alors que l'on en comptabilisait 13 en 2012. A la différence des années précédentes, en 2013, sur un total de 11 accidents mortels, 5 ont causé la mort de plusieurs personnes. Ainsi, bien que le nombre de tués ait augmenté, celui du nombre d’accidents mortels a légèrement baissé (- 1).

Retrouvez l'intégralité du dossier de presse en cliquant ici partie délinquance

en cliquant ici pour la partie sécurité routière

Conférence de presse bilan délinquance et sécurité routière 2013

Conférence de presse bilan délinquance et sécurité routière 2013

Conférence de presse bilan délinquance et sécurité routière 2013

Conférence de presse bilan délinquance et sécurité routière 2013

Conférence de presse bilan délinquance et sécurité routière 2013