Inauguration de la centrale solaire photovoltaïque La Tieule

 
 
Inauguration de la centrale solaire photovoltaïque La Tieule

En 2028, les énergies renouvelables représenteront 21 milliards d’euros de valeur ajoutée brute en France, soit 10 % de la valeur ajoutée créée actuellement par le secteur industriel. Le développement des énergies renouvelables, dont le photovoltaïque, est un pilier majeur de la décarbonation du mix énergétique. Il diversifie le bouquet d’énergies produites pour répondre aux besoins d’un territoire en carburants, en électricité, en chaleur et en froid.

Vendredi 29 avril 2022, Philippe Castanet, préfet de la Lozère, a participé à l’inauguration du parc solaire photovoltaïque de La Tieule et de son projet de territoire associé en présence de Pierre Morel-à-l’Huissier, député, Guylène Pantel, sénatrice, Sophie Pantel, présidente du conseil départemental de la Lozère, Emmanuel Castan, maire de la Tieule et président du syndicat mixte de l’A75, Alain Astruc, président du SDEE et président de l’association des maires de Lozère, Jacques Blanc, ancien ministre et président du Clos du Nid, William Arkwright, directeur général d’Engie Green, Jean-François Carenco, président de la commission de régulation de l’énergie, Xavier Pintat, président de la Fédération nationale des collectivités concédantes et régies (FNCCR).

Porté par la société Engie Green, ce projet fédérateur, initié par les élus du syndicat mixte lozérien de l’A 75, propriétaire des terrains, apporte une réponse environnementale concrète pour valoriser une ancienne friche forestière.

Située sur les plateaux calcaires vallonnés du causse agricole de Séverac en proximité de l’A 75, cette centrale est le plus grand parc photovoltaïque au sol en Lozère et propose une puissance de 15 MWc. Le parc est composé de près de 35 000 modules photovoltaïques ancrés au sol sur une surface de 18 hectares, permettant de produire chaque année 20 250 MWh d’électricité bas carbone, soit l’équivalent de la consommation électrique annuelle d’environ 9 200 lozériens (près de 12 % de la population du département).

Par ailleurs, ce parc photovoltaïque contribuera à atteindre les objectifs de l’État en matière de développement des énergies renouvelables et de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Des actions concrètes autour d’un projet de territoire partenarial et innovant

Réalisée en partenariat avec la commune de La Tieule, le SDEE Lozère et les services de l’État en Lozère, cette installation fédère plusieurs partenaires publics locaux et favorise des actions innovantes sur le territoire. Une trentaine de ruches, installées aux abords de la centrale, permet la récolte par des travailleurs en situation de handicap de l’Esat La Colagne de l’association le Clos du nid et la commercialisation en circuit court du miel par l’enseigne bienmanger.com, située à proximité. L’Esat La Colagne contribue également à l’entretien de la végétation sur les abords du parc. 900 mètres linéaires de haies aromatiques ainsi que des plantes mellifères aromatiques ont été développés pour favoriser la production d’huiles essentielles et de miel en collaboration avec la filière plantes et santé et l’entreprise Essenciagua.

Philippe Castanet, préfet de la Lozère, a rappelé que ce projet local de territoire a été à l’origine du Contrat de transition écologique (CTE) signé entre l’État et le PETR du Gévaudan Lozère dans le cadre de l’appel à candidatures lancé en 2019 par le ministère de la
transition écologique. Il participe concrètement à la production d’énergies renouvelables, l’émergence et le développement d’une filière locale plantes et santé et contribue à la construction d’une société neutre en carbone pour 2050.

Philippe Castanet a salué l’engagement du PETR Gévaudan-Lozère sur le territoire depuis de nombreuses années et l’investissement des élus et des partenaires dans l’élaboration du nouveau contrat de ruralité, de relance et de transition écologique (C2RTE) pour la période 2022-2026. Ce nouveau dispositif favorisera la mobilisation de financements sur des projets publics locaux et structurants pour accompagner la transition écologique, le développement économique et la cohésion territoriale.

Un financement participatif des habitants pour renforcer les retombées économiques sur le territoire.

Le préfet de la Lozère a remercié l’ensemble des acteurs du projet solaire pour leur investissement dans cette installation dédiée aux énergies renouvelables qui valorise les ressources du territoire et génèrent de l’activité avec, à la clé, des emplois locaux et des moyens peu coûteux pour s’approvisionner en énergie. Philippe Castanet a salué la participation citoyenne menée par la plateforme Enerfip, spécialiste du financement participatif de projets d’énergies renouvelables, qui a permis d’apporter plus de 100 000 € au financement global d’un montant de 13 millions d’euros.

Repères :

  • L’énergie solaire est utilisée essentiellement pour deux usages : la production d’électricité (énergie solaire photovoltaïque ou énergie solaire thermodynamique) et la production de chaleur (énergie solaire thermique).
  • L’énergie solaire photovoltaïque transforme le rayonnement solaire en électricité grâce à des cellules photovoltaïques intégrées à des panneaux qui peuvent être installés sur des bâtiments ou posés sur le sol.
  • L’électricité produite peut être utilisée sur place ou réinjectée dans le réseau de distribution électrique.
  • Le coût du photovoltaïque, principale filière, est de 40 à 70 €/ MWh
  • Les énergies renouvelables représenteront 236 000 emplois directs et indirects en 2028.
  • La programmation pluriannuelle de l’énergie prévoit une forte croissance de la puissance photovoltaïque installée, pour atteindre entre 35,6 et 44,5 GW en 2028 (contre 12 GW installés à mi-2021).

 
 

A lire également :