La sécurité sanitaire des eaux

Eaux minérales naturelles

 
 

Le code de la santé publique dans son article R.1322-2 définit une eau minérale naturelle comme étant une eau microbiologiquement saine, provenant d’une nappe ou d’un gisement souterrain exploité à partir d’une ou plusieurs émergences naturelles ou forées constituant la source. Elle témoigne d’une stabilité de ses caractéristiques essentielles, notamment de sa composition et de sa température à l’émergence, qui n’est pas affectée par le débit de prélèvement.

Une eau minérale naturelle se distingue des autres eaux destinées à la consommation humaine par sa nature (teneur en minéraux, oligo éléments) et sa pureté originelle.

En Lozère, l’eau minérale naturelle est exploitée à différents titres :

- à des fins thermales. Il s’agit des deux stations thermales de Bagnols les Bains et Brion.

- à des fins de consommation après embouteillement : l’usine de conditionnement de Quézac

Comme pour les eaux potables, l’ARS est chargée d’exercer, en complément de l’autosurveillance réalisée par l’exploitant, un contrôle sanitaire qui comprend un programme de prélèvement et d’analyses ainsi que la vérification du fonctionnement des installations. Le contrôle sanitaire concerne la recherche de deux groupes de paramètres :

- les paramètres microbiologiques démontrant la pureté de l’eau

- les paramètres physico chimiques permettant le suivi des éléments minéraux particuliers de ces eaux