Sport et jeunesse : L'État soutient la commune de Bourgs-sur-Colagne pour la création d’un pumptrack

 
 
Sport et jeunesse : L'État soutient la commune de Bourgs-sur-Colagne pour la création d’un pumptrack

Accueilli par le maire, Lionel Bouniol et les maires délégués, Thomas Odinot, secrétaire général de la préfecture de la Lozère, sous-préfet à la relance, a rendu visite mercredi 10 mars 2021 à Bourgs-sur-Colagne.

Cette rencontre a permis de prendre la mesure de la vitalité du tissu économique local et d’évoquer les projets à venir de l'équipe municipale et les enjeux de l’aménagement du territoire communal.

Ce déplacement était également l’occasion de manifester le soutien financier du plan de relance pour mener à bien le projet du futur pumptrack qui favorisera la pratique du vélo, skate, trottinettes, draisiennes…

En effet, dans le cadre du Plan de relance, l'État soutient la création de ce nouvel équipement en prenant en charge 60 % de son financement total.

Thomas Odinot rappelle : « ce type de projets s’inscrit pleinement dans la volonté de l’État de soutenir les projets innovants pour ce territoire rural et ses habitants. Il permet de créer du lien social, au plus près du quotidien des Lozériennes et des Lozériens ».

Plus d'informations sur les mesures du plan : www.gouvernement.fr/france-relance et sur le site internet de la préfecture : www.lozere.gouv.fr

Un effort de relance rapide et massif pour les projets des communes

  • La mobilisation de la dotation exceptionnelle de DSIL est déjà effective sur le territoire lozérien : 18 projets d'investissement des communes et EPCI sont soutenus financièrement au titre de la DSIL 2020 Plan de relance pour un montant de 3 355 762 €
  • Cette enveloppe exceptionnelle a été répartie selon les mêmes critères que ceux appliqués aux autres dotations à savoir l'intérêt et l'ambition des projets au regard du territoire, leur maturité ou encore le calendrier de réalisation.

En Lozère, les crédits de la DSIL plan de relance, destinés aux opérations portées par les communes et les EPCI à fiscalité propre, ont permis de soutenir les opérations qui s'inscrivent dans les trois priorités du plan de relance :

    • la transition écologique à travers des opérations de rénovation énergétique.
    • la résilience sanitaire en faveur de l'amélioration des réseaux d'eau potable et d'assainissement des collectivités.
    • la préservation du patrimoine culturel et historique en soutenant des projets de restauration et rénovation du patrimoine ancien ou requalification des cœurs de bourg.