Opération nationale d’abandon simplifié d’armes à l’état en Lozère du vendredi 25 novembre au vendredi 2 décembre 2022

 
 
Opération nationale d’abandon simplifié d’armes à l’état en Lozère

Du 25 novembre au 2 décembre 2022, le ministère de l’Intérieur et des Outre-mer organise une opération d’abandon simplifié d’armes à l’État, pilotée par le Service central des armes et explosifs (SCAE).

Si la France compte près de 5 millions de détenteurs légaux d’armes, on estime qu’au moins 2 millions de nos concitoyens détiendraient sans titre des armes, principalement de chasse ou issues des Première et Seconde Guerres mondiales. La plupart de ces armes détenues illégalement sur le territoire national ont été acquises par héritage, le plus souvent sans connaître le cadre légal de détention de ces armes. Par cette opération, nous voulons offrir à ces détenteurs de bonne foi, la possibilité de s'en dessaisir simplement ou de les conserver légalement.

Si vous souhaitez effectuer un abandon d’armes non déclarées:

Dans le département de la Lozère, deux sites de collecte sont mis en place afin de vous permettre de

restituer des armes dont vous souhaitez vous séparer :

• à la Gendarmerie de Florac,

• au commissariat de Police de Mende,

qui seront ouverts à cet effet de 9h à 17h00 du vendredi 25 novembre au vendredi 02 décembre inclus, samedi 26 et dimanche 27 compris.

Si vous ne pouvez pas vous déplacer ou que les matériels à déposer sont dangereux (voir ci-dessous), il vous est possible de prendre rendez-vous au 06 73 68 82 82 pour une collecte à domicile.

Si vous souhaitez conserver des armes, il faut les enregistrer dans le système d’information sur les armes (SIA) :

Des agents de la préfecture seront présents pour vous aider à enregistrer vos armes dans le système d’information. Il n’est pas utile de transporter votre arme si vous apportez une photographie de cette arme sur laquelle le numéro de série est lisible.

Une pièce d’identité française ou un titre de séjour pour les étrangers vous sera demandée. Vous pouvez également apporter un justificatif de domicile (une facture d’électricité, d’eau ou avis d’imposition).

Si vous disposez d’objets dangereux (munitions de guerre (obus, grenades), explosifs, munitions de calibre égal ou supérieur à 20 mm), vous êtes invités à contacter la préfecture au 06 73 68 82 82 pour organiser un enlèvement sécurisé.

Ne vous rendez pas à la gendarmerie ou au commissariat avec de tels objets.

Si le 06 73 68 82 82 ne répond pas, laissez un message avec votre numéro de téléphone ou adressez un SMS.