Point sur la situation sanitaire et la campagne de vaccination en Lozère

 
 
Point sur la situation sanitaire et la campagne de vaccination en Lozère

1. Situation sanitaire :

En France :

Au 03 février 2021, le nombre de décès liés à la Covid19 en France s’élève à 77 238.

Parmi ces décès, 54 213 ont eu lieu à l’hôpital, et 404 décès ont été enregistrés dans les dernières 24h.

23 337 nouveaux cas ont été confirmés en 24h.

Le Premier Ministre a annoncé lors d’une conférence de presse vendredi 29 janvier 2021 qu’une « chance d’éviter le confinement » demeurait, même si « la question [de ce dernier] se pose légitimement compte tenu » des données récentes. Des mesures complémentaires à celles préexistantes ont été décidées, à l’image d’un renforcement de la fermeture des frontières – fermeture des frontières aux pays hors UE, réalisation d’un test PCR étendu pour les pays de l’UE –, de la fermeture des grandes surfaces non alimentaires (plus de 20 000 m²), ou encore d’un renforcement des contrôlés liés au couvre-feu.

En Lozère :

Les indicateurs relatifs à la Covid19 confirment la permanence du virus.

  • du lundi 25 janvier au dimanche 31 janvier 2021, la Lozère a enregistré :
    • 203 nouveaux cas confirmés ;
    • 5 admissions aux urgences pour cause de Covid ;
    • 2 admissions en réanimation, tous de plus de 65 ans ;
    • 6 décès pour cause de Covid (cas possibles ou confirmés) – contre 5 du 18 au 24 janvier – ;
  • au 2 février 2021, la Lozère comptait :
    • 6 lits de réanimation armés ;
    • 5 lits de réanimation occupés, dont 4 pour des cas de Covid ;
    • 84 personnes décédées de la Covid19.

En Lozère, la situation sanitaire s’améliore, avec une baisse du taux de positivité – et donc du taux d’incidence – :

  • le taux d’incidence au 02 février 2021 sur une semaine glissante est de 250 en Lozère, contre 219 pour la région Occitanie et 211 pour le territoire national ; au 25 janvier 2021, ces taux d’incidence s’élevaient respectivement à 317, 200, et 190 ;
  • le taux de positivité des tests continue sa progression : au 02 février 2021, il est de 8,3 % en Lozère, contre 6,6 % sur le territoire national ; ces chiffres étaient respectivement de 10,9 % et 7,1 % au 25 janvier 2021 ;
  • Le rythme des tests progresse : 2 455 tests effectués entre le 25 et le 31 janvier 2021, contre 2 281 tests réalisés entre le 18 et le 25 janvier 2021.

Au 2 février, cette progression est différenciée en termes géographiques, mais converge en termes d’âge :

  • en termes de classes d’âge : le taux d’incidence des 65 ans et plus progresse désormais comme celui de l’ensemble de la population, et chute de 300 à moins de 250 ;
  • en termes géographiques, des taux d’incidence plus élevés dans certaines communautés de communes : 486 / 100 000 habitants pour la CC des Terres d’Apcher-Margeride-Aubrac, 269 / 100 000 habitants pour la CC des Hautes Terres de l’Aubrac, 250 / 100 000 habitants pour la CC Cœur de Lozère, 225 pour la CC Aubrac Lot Causses Tarn, 204 pour la CC Randon-Margeride, 195 / 100 000 habitants pour la CC du Gévaudan, 168 pour la CC Gorges Causses Cévennes, 158 pour la CC du Haut Allier, 128 pour la CC des Cévennes au Mont Lozère.

Un cas de variant anglais a été détecté en Lozère cette semaine sur une personne âgée de plus de 70 ans. Cette nouvelle appelle à renforcer les opérations de dépistages et la mise en œuvre des gestes barrières.

2. Stratégie de lutte contre la Covid19

Mesures réglementaires et de police :

Les arrêtés en lien avec la Covid19 en vigueur ou à paraître au 03février 2021 sont les suivants :

  • arrêté préfectoral en date du 5 janvier 2021 portant prolongation de l’obligation de port du masque aux abords des établissements scolaires ;
  • arrêté préfectoral en date du 5 janvier 2021 prolongeant l’interdiction de l’ouverture des buvettes et des points de restauration ;
  • arrêté préfectoral en date du 5 janvier 2021 portant prolongation de l’obligation de port du masque sur les marchés du département ;
  • arrêté préfectoral en date du 19 janvier 2021 portant interdiction d’accès au jardin public et City Parc de la commune de Saint Etienne Vallée Française ;
  • arrêté préfectoral portant mesures complémentaires sur les établissements recevant du public et sur le port du masque à Saint-Chély-d’Apcher ;
  • arrêté préfectoral portant obligation du port du masque à Peyre en Aubrac ;
  • 8 arrêtés d’ouverture des centres de vaccination.

Valérie Hatsch, préfète de la Lozère, a compétence pour prendre des mesures complémentaires, notamment sur :

  • l’extension du port du masque ;
  • l’extension de l’interdiction des rassemblements de plus de 6 personnes sur la voie publique aux cas actuellement autorisés ;
  • l’extension des restrictions de circulation ;
  • la restriction des ouvertures des établissements recevant du public / la restriction des activités collectives ;
  • l’interdiction de l’ouverture des marchés ;
  • la fermeture des parcs et jardins ;
  • le lancement d’une campagne de dépistage massif.

Les élus qui le souhaitent peuvent solliciter ce type de mesures si la situation sanitaire sur leur territoire le justifie.

Les Lozériennes et les Lozériens demeurent respectueux des consignes : sur une centaine de contrôles la semaine dernière, seules quelques verbalisations pour non-respect du couvre-feu sont à déplorer.

Dépistage :

Les dépistages en milieu scolaire se poursuivent, notamment entre le 1er et le 7 février 2021 :

  • 8 décembre, à Mende : dépistage des enseignants par les pompiers (environ 70 tests) ;
  • Semaine 2 : Marvejols (70 tests) ;
  • Semaine 3 : Langogne (74 tests dont 0 positif) : dépistage par l’association Saint-Nicolas ;
  • Semaine 4 : Saint-Chély-d’Apcher et Mende (107 élèves et 79 personnes du corps enseignant, dont 0 positif) ;
  • Semaine 5 : Saint-Chély-d’Apcher (140 tests, 0 positif, par la Croix rouge et l’enseignement agricole), et Mende (80 tests dans l’enseignement public et 80 tests dans l’enseignement privé, 0 positif, par le SDIS) ;
  • d’ici les vacances scolaires, 770 élèves, enseignants et personnels des établissements scolaires auront été testés sur Mende et Saint-Chély-d’Apcher ;

Vaccination :

A l’échelle nationale, des principes directeurs ont été établis :

  • 3 grands principes concrets pour les Français : le libre choix, la prise en charge à 100 %, la sécurité ;
  • un séquencement des livraisons des doses, réparties selon une clé démographique transparente, qui impose un rythme aux vaccinations ;
  • une priorité donnée à certains publics, notamment les plus de 75 ans, les personnes en EHPAD, les professionnels de santé de plus de 50 ans, les personnes handicapées et vulnérables en établissements, les personnes vulnérables à très haut risque, les pompiers, les aides à domicile de plus de 50 ans  15 millions de Français.

A l’échelle de la Lozère, cette stratégie se décline selon les points suivants :

  • des opérations dans les EHPAD :
    • 7 nouvelles opérations de vaccination en EHPAD conduites cette semaine ;
    • environ 600 personnes vaccinées en EHPAD à la fin de cette semaine ;
  • 8 centres de vaccination opérationnels :
    • 2 à Mende, depuis le 06 janvier 2021 (Hôpital de Mende) ;
    • Le Malzieu Ville, depuis le 18 janvier (Maison des services) ;
    • Marvejols, depuis le 20 janvier (Salle Polyvalente) ;
    • La Canourgue, depuis le 22 janvier (Maison de santé) ;
    • Florac, depuis le 25 janvier (Maison de santé) ;
    • Saint-Chély-d’Apcher depuis le 27 janvier (Mairie) ;
    • Langogne, depuis le 28 janvier (Centre hospitalier) ;
logo Vaccin

  • La Lozère : premier département de l’Occitanie et dixième de France pour la part des personnes prioritaires vaccinées :

    A ce jour, la proportion de personnes vaccinées atteint 16 % du public jugé prioritaire – + 75 ans, personnels soignants de plus de 50 ans avec comorbidités.

    Près de 3800 personnes vaccinées en Lozère.

    Un logiciel de gestion des stocks et approvisionnements permet désormais d’avoir une meilleure visibilité en la matière. Après les 4870 premières doses, les livraisons se poursuivent pour l’instant à hauteur de 1170 doses par semaine.

  • Des opérations ponctuelles de vaccination pourront être organisées sur les communes à la demande des maires  :

En Lozère, le nombre de centres et les créneaux d’ouverture ont été fixés en adéquation avec les disponibilités des médecins et le nombre de doses disponibles

Plusieurs maires ont demandé l’ouverture de centres sur leurs communes ou l’organisation d’opérations ciblées sur quelques jours. Ces opérations complémentaires qui présentent de réels bénéfices en termes de limitation des déplacements pour les personnes vulnérables ont été prises en compte. Leur programmation est fonction du niveau des approvisionnements afin de s’assurer que :

- les 2èmes injections sont totalement sanctuarisées pour les personnes primo vaccinées

- les RDV dans les 8 centres de vaccination ne sont pas déprogrammés

La préfète de la Lozère rappelle que dans toutes les situations, les gestes barrières doivent être appliqués.

Le port du masque, le lavage de mains, le strict respect de la distanciation sociale, permettent de freiner la propagation du virus et de limiter ses conséquences sur la vie économique, sociale et culturelle.

Retrouvez en cliquant ici le dossier de presse de la conférence de presse du 22 janvier 2021 en préfecture de la Lozère

port du masques